Partagez | 
 

 Someone wants to jump ? [PV Al]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Someone wants to jump ? [PV Al]   Dim 30 Déc - 16:27

Asbel fixait ses mains délaissées sur ses genoux, ne s’occupant pas du rythme mécanique produit par le cheminement du tram, contrairement à l’enfant assis à côté d’elle qui commençait à être malade. Bien.. il ne devait pas prendre le tram souvent dites donc.. Asbel non plus, et elle était seule en plus. Elle était encore étonnée d’être là en fait.. mais elle n’y pensait pas. Ce n’était pas son rôle de réfléchir aux ordres de ses supérieurs de l’Exodum. Relevant un peu la tête, ses yeux vides observèrent quelques passagers sans les voir. Il y avait du monde. Le tram se dirigeait vers les Commerces Suspendus. Ça non plus, elle ne comprenait pas. Pourquoi l’Architectura Templi enverrait l’un des siens là-bas pour une rencontre plutôt qu’à l’Université. Elle ne savait pas.

Un soubresaut du tram fit sursauter tous les passagers, Asbel aussi se rattrapa par réflexe mais elle n’y avait pas fait attention. Et puis, cela n’inquiéta pas non plus les autres passagers car les bruits des conversations reprenaient presque aussitôt. Pourquoi n’était-t-elle pas à l’Exodum ? Elle n’était pas celle qui devrait faire ça, du moins pas qu’elle le calculait : ses connaissances étaient limitées, son grade était moindre et tout le monde savait que.. les relations humaines, ce n’était pas son truc !

-Vous êtes trop bizarre !

Quoi ? Une infime lueur de surprise passa sur le regard d’Asbel, le relevant pour apercevoir un petit enfant debout juste devant elle. Quoi ? Bizarre ? Qu’est-ce qu’il racontait maintenant ! Elle ne pouvait pas avoir l’air bizarre comme ça. L’ignorant, elle replongea son regard sur ses mains, posées sur le dos, les doigts comme des serres crochues, elles semblaient sans vie. Sans vie… Elle les actionna lentement, comme pour vérifier qu’elles marchaient toujours. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire de cette rencontre ? Ses recherches se concentraient encore sur les ordinateurs et les machines utilitaires ou à fonction de création, c’était étrange de vouloir lui demander de s’intéresser aux transports maintenant. Elle ne comprenait pas. Mais ses supérieurs avaient étrangement demandé une coopération avec l’Architectura Templi pour ce projet. La mécanique.. ce n’était pas vraiment son truc en fait. Elle connaissait des bases, ce qu’on lui en disait mais.. pas assez. C’était pour cette raison ?

Sa main glissa dans la sacoche qu’elle transportait pour en sortir une lettre, elle était greffée du symbole de l’Université de la Terre. C’était cette lettre qui lui donnait rendez-vous au Commerces Suspendues, tout avait été négocié par ses supérieurs. Asbel n’avait eu aucun mot à dire avant qu’on ne vienne lui en parler… elle ne savait même pas qui elle devait voir. Passant une main distraite dans ses cheveux roses, ses yeux s’ouvrirent de stupeur quand elle fut brusquement jetée sur le côté. Le tram… s’était arrêté d’un coup !

Sa lettre était tombée de ses mains. Glissant à terre soigneusement, elle prit son temps pour la ramasser. En se pressant.. on aggrave toujours les choses. Ce n’est qu’une fois relevée qu’elle constata l’agitation autour d’elle : tout le monde tournait en rond et la cacophonie régnait joyeusement. Que se passait-il ?

-Nous ne sommes pas arrivés, mais le tram s’est arrêté, pourquoi ?

-Personne n’est blessé ?

-Je vais demander des comptes, je vais être en retard et cette offre va me passer sous le nez !

-Vous croyez qu’on va se faire attaquer ?


-A mon avis, ça doit être une expérience, un genre d’exercice ou vérification, vous voyez ?

-Je vais demander à me faire rembourser mon trajet !

…elle ne se souvenait pas avoir payé quelque chose. S’avançant vers l’une des vitres, la jeune femme constata qu’ils étaient au-dessus d’un sacré vide. Bien.. il était évident qu’il n’était pas encore temps de descendre.
Revenir en haut Aller en bas

Magister Architectura Templi

avatar

• Fiche : The Machine Spirit sings in me...
• Messages : 287
• Points d'Influence : 788
• Age : 27
• Esclave de : Personne
• Protecteur : Aucun en particulier

MessageSujet: Re: Someone wants to jump ? [PV Al]   Lun 31 Déc - 4:37

Le protocole de l'expérience avait été élaboré à Exodum, mais le Collège d'Architectura Templi avait donné un aval pour sa réalisation. Une fausse panne de tram, avec un universitaire de chacune des deux organisations à bord. L'un des Magisters des transports et une jeune étudiante dotée d'une mémoire améliorée, idéale pour noter les détails de la situation. Surtout que l'on ne l'avait avertie de rien. Les mages de la Terre et du Métal, maîtres forgerons et autres scientifiques de l'Université de la Terre ont mis cela sur le compte de l'étrangeté des études menées par leurs confrères de l'Université de la Vie. Aucune importance.

Al van Koriolis écoutant le chant de la machine courant sur les rails suspendus au-dessus de la Cité impériale. Sa voix riait joyeusement à la vitesse que lui conférait son moteur, alimentant une succession complexe de rouages parfaitement organisée. Il ressentit un pincement au coeur, lorsque, d'un geste distrait, il interrompit cette magnifique harmonie, stoppant l'appareil dans son fonctionnement. Le tram s'arrêta net, créant une bousculade et des exclamations. Bien que plusieurs Maisons Marchandes se partagent la gestion du rail de la ville, les Universités n'avaient pas jugé bon prévenir qui que ce soit : cela aurait faussé les résultats. Le Magister en charge de l'expérience repéra la demoiselle qui lui avait été décrite par un collègue d'Exodum et qui détenait effectivement une lettre d'Architectura Templi.

Il s'en approcha, discret et voûté, comme toujours et la salua d'un hochement de la tête.

- Sous le ciel et sous le soleil, mademoiselle Lodge. Je m'appelle Al van Koriolis, je suis Magister à Architectura Templi. Avez-vous eu le temps d'observer notre situation ?

Al laissa à la jeune fille tout le temps qu'il lui fallait pour qu'elle puisse faire usage de sa mémoire. Ses maîtres allaient sans doute récupérer les données pour leurs recherches psychologiques saugrenues. Le petit rouquin pâle était là dans un autre but. Une fois sûr que tout a été fait, il effectua deux gestes secs et les engrenages disloqués se serrèrent pour permettre à la machine de reprendre sa route.

La majeure partie des passagers est descendue au premier arrêt... Al resta à l'intérieur, désirant descendre au terminus. Debout, près de la jeune universitaire géno, il ne dit rien jusqu'à ce qu'ils soient arrivés, vingt minutes plus tard. Il ne présenta son idée qu'une fois sur la puissante plateforme en acier sur laquelle ils étaient sortis en quittant le tram.

- Je suppose que vous allez devoir rédiger un compte-rendu détaillé de cette partie de l'expérience. La partie commune de notre travail consistera en la mise au point d'un nouveau modèle d'interface de commande pour les conducteurs des transports de la Capitale. Il s'agirait d'un dispositif compatible avec votre implant. La mémoire artificielle pourrait contenir les paramètres de la machine et relatifs au trajet.

Explications laconiques, dépourvues de politesses ou d'anecdotes. Al se planta au bord du vide, près de la barrière les séparant d'une chute mortelle, avant de faire silence quelques instants. Il réfléchit aux avantages du dispositif imaginé par les deux Universités. Le Progrès. Des machines commandées par des génos eux-mêmes à moitié mécanisés. Déjà, les pilotes d'exosquelettes militaires se servaient d'une technologie similaire. Le travail, c'est elle qui allait devoir en fournir l'écrasante majorité.

- Mon rôle est de concevoir toute pièce métallique dont vous et vos collègues pourriez avoir besoin.

Les Maîtres de l'électricité et ceux du métal allaient sans doute réussir leur entreprise, prenant le meilleur de chaque organisation.

_________________
I hear the Machine Spirit's voice.

Code:
[color=#9594e3]- J'écris avec cette couleur.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Someone wants to jump ? [PV Al]   Mar 1 Jan - 0:56

Bien.. d’abord, elle n’avait pas fait attention à lui, comme toutes les autres personnes qui avaient pu s’approcher d’elle ou se mettre à lui parler sans raison. Seulement, il n’était pas sans raison. Elle avait levé ses yeux pâles vers lui sans broncher, pour le détailler comme l’aurait fait un scanner dans le but de déterminer une identité. Et ce, même si elle n’en avait manifestement pas besoin. Van Koriolis ? Elle connaissait ce nom.. peut-être. Il était magister après tout. Quelques minutes s’étaient écoulés le temps qu’elle ne réagisse, Asbel était restée silencieuse à le fixer sans émotion alors.. la suite pouvait un peu déconcerter.

-Je m’appelle Asbel.


Sa voix blanche, sans timbre, s’était étirée lentement mais clairement. Le mademoiselle Lodge, va savoir d’où il le sortait. Glissant son regard sur le wagon, elle sembla réfléchir un bref instant, les yeux un peu vagues.

-La situation.. ? Une panne orchestrée, ça ne donnera pas de données viables.. elle marqua une pause avant de reprendre en marmonnant. Ne vous inquiétez pas, je suis attentive.

Ce genre de questions n'avait aucune logique pour elle mais elle ne discutait pas le bienfondé de sa raison. Etait-ce lui qu’elle devait rencontrer ? Baissant les yeux sur la fameuse lettre qu’elle tenait toujours, elle ne la quitta pas des yeux pendant de longues minutes avant de la ranger soigneusement à nouveau.

S’adossant aux wagons, elle laissa son regard vagabonder sur le sol pendant le reste du trajet. Il n’avait rien dit d’autre, alors Asbel attendait la suite des instructions comme la suite logique d’une chaîne. Il s’écoula un petit moment avant qu’ils ne descendent enfin. Le terminus ? Ses yeux furetèrent un instant à droite et à gauche. L’endroit lui était inconnu, comme bien d’autres, mais il y avait en plus peu de monde. Que des critères classés très relaxants. Elle n’avait pas peur, c’était juste une constatation. Et surtout de l’interrogation.

-Un dispositif compatible avec mon implant..

Sa voix ténue avait répété la phrase comme pour mieux se l’assimiler. Non, elle n’avait pas besoin d’un siècle pour réfléchir mais cette information sonnait creux, et elle avait besoin de vérifier ce qu’elle allait ensuite avancer.

-Mon implant n’est pas configuré pour de telles choses.. mais je suppose, elle s’arrêta pour marquer un blanc, qu’il ne sera pas difficile d’en prévoir un pour ce projet. L’implant sera plus délicat selon le degré de contrôle de l’homme sur la machine voulu. La mémoire artificielle ne sera pas un problème.

Ça, c’était le grand nœud de ses recherches. Ils allaient donc travailler sur les transports. La panne, le terminus, maintenant, ça semblait effectivement plus logique. Relevant un visage un peu plus éveillé, elle fit quelques pas pour se rapprocher du jeune homme. Les bras le long de son corps, elle avait gardé ses mains entrelacées sagement. C’était la plus stéréotypée des attitudes de la jeune fille sage qu’elle avait naturellement adopté au quotidien, parce qu’il fallait faire quelque chose d’un corps debout. Mais avec le temps, ça montrait qu’elle était détendue. Elle était restée à bonne distance de la barrière, laissant l’air frais courir entre eux.

-Je m’occupe des systèmes et de l’interface électrique qui permettent au dispositif de contrôle de fonctionner mais pour faire un bon travail, il me faudrait une meilleure connaissance de la mécanique. Et la mécanique des transports, plus encore.

La mécanique des machines liée à l'interface. Bien sûr, les bases qu’elle connaissait devaient s’y rencontrer mais ça ne serait pas suffisant pour un tel travail. Sa mémoire aiderait à avancer plus vite, mais il fallait commencer maintenant.

-Vous vous y connaissez en transport, et en mécanique. Je vais avoir besoin de vous pour me guider dans les circuits et les mécaniques du tram. Nous aviserons ensuite ce dont j’aurais besoin. Commençons-nous ?
Revenir en haut Aller en bas

Magister Architectura Templi

avatar

• Fiche : The Machine Spirit sings in me...
• Messages : 287
• Points d'Influence : 788
• Age : 27
• Esclave de : Personne
• Protecteur : Aucun en particulier

MessageSujet: Re: Someone wants to jump ? [PV Al]   Jeu 3 Jan - 2:49

Ah... Enfin quelqu'un qui ne faisait pas de conversations inutiles. Asbel, car elle semblait insister sur le fait que son prénom primait sur le nom de famille, n'ouvrait la bouche que pour parler de ce qui était important. La Science, le sujet qui les unissait tous les deux en un seul endroit. Ils avançaient vers l'un des dépôts de la Maison Marchande responsable de la ligne qu'ils venaient de prendre, à la base de leur entreprise.

- Je vais vous présenter les fonctions devant être contrôlées par le conducteur aujourd'hui.

Un bref échange avec le gardien du petit hangar servant aux réparations et à l'entretien des véhicules circulant sur leur ligne. Une lettre confirmait bien l'identité du rouquin. Après vérification, l'homme actionna un levier et une petite porte s'ouvrit pour eux. Elle n'était destinée qu'au passage des personnes. La grande, celle des machines et surtout des rames des transports en commun de la Capitale, demeura fermée. Al actionna l'interrupteur à l'intérieur et, avec des grésillements propres à l'électricité, les lampes géantes s'allumèrent au plafond, après avoir clignoté un moment.

Pièces de rechange, outils, wagons, locomotives,... Un dépôt comme la vingtaine d'autres dans toute la Capitale, sans compter les hangars d'Architectura Templi et de ses Magisters.

- Je suis conscient que votre implant n'a pas été conçu dans ce but. Je suppose néanmoins qu'un dispositif similaire, programmé en fonction des besoins, sera plus facile à concevoir. D'autant plus que nous aurons à notre disposition pratiquement l'entièreté d'une locomotive. Les moteurs électriques n'occupent pas plus de quinze pour cent du volume disponible, dans les deux derniers modèles.

Il indiqua à son interlocutrice l'un des wagons de tête. D'un geste, il en ouvrit la porte et monta à bord. L'espace, habituellement destiné au personnel, au conducteur ou au transport de produits de la Maison Marchande propriétaire, faisait pratiquement deux mètres de large sur près deux de haut sur huit de longueur. Largement de quoi installer un conducteur géno, quitte à le maintenir couché. Bien entendu, la préparation d'un pareil géno, qu'il soit esclave ou non, relevait des compétences d'autres maîtres d'Exodum. Leur affaire était de concevoir la machine. Globalement, elle était là, fonctionnelle. Al désigna maintenant le siège du conducteur et le panneau de contrôle, muni de multiples boutons, manivelles, pédales et cadrans.

- Nous disposons bien sûr de tous les plans de cette machine. Je vous les fournirai également avec toutes les explications. A termes, toutes les contrôles devront faire partie du système nerveux du conducteur. Il devra avoir le plein contrôle de l'ensemble du tram. Dans une seconde phase, des esclaves pourraient être liés en permanence aux trams comme aux trains, privés d'une partie de leurs facultés cognitives. L'un de vos Magisters s'occupera de la conception de la mise au point du géno.

Après un bref tour de l'espace dont ils disposeraient pour installer tout ce qu'il faut pour connecter un tel géno aux systèmes du tram, Al alla chercher les plans, disposés sur un plan de travail au pied du mur de l'hangar. Il les donna à Asbel. Propres, bien annotés, ils présentaient des dizaines de petites fonctions, commandes, paramètres à contrôler. Des choses auxquelles un cerveau humain ne faisait même plus consciemment attention, dans le cas de la marche à pieds par exemple. Le défi résidait sans doute dans l'ajout de fonctions à ce cerveau.

_________________
I hear the Machine Spirit's voice.

Code:
[color=#9594e3]- J'écris avec cette couleur.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Someone wants to jump ? [PV Al]   Lun 7 Jan - 8:55

Elle n’avait pas protesté, et avait suivi le magister sans mot dire. Ses yeux s’étaient baladés quelques instants sur l’intérieur du hangar, sans y trouver quelque chose à penser. Elle fut un peu plus intéressé par le wagon dans lequel ils pénétrèrent. Etait-ce un des derniers modèles dont il parlait ? ça semblait assez grand comme ça. Que pouvait-on y faire voyager mise à part un conducteur ? D’ailleurs, comment le conducteur géno y serait-il aménagé ? En fait, elle n’était toujours pas à l’aise avec l’idée sur laquelle ils devaient travailler, et ce pour bien des raisons.

-Les quatre-vingt pourcent restant, à quoi servent-ils ? demanda-t-elle mi-curieuse pour la première fois, en tapotant du bout du doigt sur le panneau de contrôle.

Comme elle l’avait si bien dit, la mécanique ne lui était pas très familière ; en fait, elle était assez intéressée par l’endroit où elle se trouvait et la personne qui l’accompagnait. L’Exodum ne pourrait jamais valoir les compétences mécaniques de l’Architestura Templi et.. c’était un magister. Ses yeux brillaient légèrement tandis qu’elle se penchait pour examiner le panneau avec plus de précision, elle ressemblait un peu à quelqu’un de simple d’esprit avec ses grands yeux écarquillés sans émotion qui furetait dessus.

Se redressant, elle passa une main pensive dans ses cheveux en attrapant distraitement les plans que l’homme lui passait. Cette idée était assez risquée, quelque part, une machine a plus de précision qu’un homme : même si les contrôles étaient passés à l’homme, l’erreur fait partie des humains et avec ce dispositif de contrôle, les erreurs pouvaient être encore plus catastrophiques. Enfin.. ça pouvait sûrement s’arranger.

Ses yeux dans le vague, Asbel remarqua enfin qu’elle faisait à peine attention à ce qu’elle regardait : les plans. Ah oui, les plans. Reprenant conscience de la réalité, elle commença à les examiner avec une mine largement intéressée. Bien, tout ça semblait un peu magique aux yeux d’Asbel. Elle attendit que le magister revienne.

-Maître, est-ce vous qui les avait conçus ?

Les notes devaient être suffisamment claires pour qu’elle s’en sorte, il était aisé de répertoriés tous qu’il faudrait que le géno contrôle. Non, ce qui l’intéressait, et inquiétait peut-être était la manière dont c’était fait à l’intérieur.

-Est-ce qu’il me serait possible de voir l’intérieur ? demanda-t-elle finalement en indiquant le panneau de contrôle. Il me faut voir la manière dont les systèmes sont reliés au panneau. Il me faut aussi vous dire qu’il reste toujours risqué de donner les pleins contrôle au système nerveux humain, il est instable et prompt aux réactions illogiques.

Pendant qu’elle laissait au magister le temps de lui répondre, elle se détourna et s’appuya au mur du wagon pour y aplatir les plans. Attrapant un crayon dans sa sacoche, elle y écrivit quelques notes en plus dessus à la va vite. Terminant, elle jeta un regard en coin au magister, pensive. Elle n’était pas de nature à émettre des objections quant aux travaux qu’on lui demandait mais une voix triste la tiraillait bizarrement en pensant au fait de mécaniser des gens juste pour cette tâche.
Revenir en haut Aller en bas

Magister Architectura Templi

avatar

• Fiche : The Machine Spirit sings in me...
• Messages : 287
• Points d'Influence : 788
• Age : 27
• Esclave de : Personne
• Protecteur : Aucun en particulier

MessageSujet: Re: Someone wants to jump ? [PV Al]   Mer 9 Jan - 8:56

- A tout ce que nous jugerons nécessaire d'y installer pour le géno qui sera aux commandes.

Une réponse concise, alors qu'ils examinaient le tout. Al connaît bien sûr le wagon, connaît le numéro et l'emplacement de chaque engrenage, peut réciter de mémoire le diamètre de chaque tuyau... Mais il s'affaire tout autant que la jeune chercheuse d'Exodum. Son imagination travaille : ne faire qu'un avec une machine. En voilà un destin bien intéressant et si enviable.

- Oui, la conception est mienne, ainsi que la majeure partie de la réalisation. Seuls les plans ont été réalisés par l'un de mes collègues à ma demande, dans le souci de documentation.

Il fait bien l'avouer : Al entend chanter chaque rivet de la machine, mais ne se débrouille guère très bien lorsqu'il s'agit de concevoir un plan lisible pour quelqu'un d'autre que lui-même. Aucune connaissance ne devant être perdue, quelqu'un devait bien archiver ses inventions et documenter les nouvelles rames du tramway de la Capitale pour les techniciens chargés de l'entretien des machines. Le rouquin hocha la tête. La requête d'Asbel était parfaitement fondée. Après tout, si elle devait participer à la réalisation du projet, elle devait savoir tout cela. Elle était très professionnelle, Al aimait ça. Ses mains s'agitèrent dans l'air et les rivets se détachèrent du panneau de contrôle. Les diverses plaques suivirent, laissant la machinerie à nu. Largement, il s'agissait de circuits anciens, couplés aux commandes nettement plus mécaniques... Des membres mécanisés devraient peut-être être greffés au géno ?

Peut-être. En attendant, ils avaient autre chose à faire.

- Certes, mais je suppose que c'est pour cette raison qu'il subira un conditionnement spécifique. Une sorte de lobotomie, si j'ai bien compris. Cela dans le but de le rendre uniquement concentré sur une tâche unique. Les ordinateurs sont trop encombrants pour ce genre d'endroits, ainsi devons-nous unir la chair et le métal.

Cela sonnait comme un discours d'un Empereur inventeur. Mais, au fond, tel était exactement le but. La génétique, au sens large pour parler des travaux d'Exodum, allait dans ce sens. Beaucoup pensaient, et Al ne pouvait qu’acquiescer, que la chair était faible. Il lui fallait du métal et cela depuis la nuit des temps. Les outils remplaçaient les mains trop peu résistantes pour les travaux difficiles. La peau devait être couverte par une armure afin de recevoir un avantage au combat. Le train battait tous les chevaux du monde sur tous les plans... La perfection des machines ne cessait de croître.

D'ailleurs, à ce propos, Al était confronté à une question existentielle et la jeune scientifique l'accompagnant était sans doute la mieux placée. Demander à Abel n'aurait pas été la solution idéale. Certes, il était un géno, mais pas au même titre qu'Asbel. Elle, elle s'unissait à la machine. Al ignorait s'il l'enviait ou s'il était juste curieux, voulant explorer un domaine de connaissance qui lui échappait dans une large mesure... Mais il devait demander.

- Comment est votre vie avec cet implant ? Je suis désolé de parler hors de propos... Mais si vous pouviez me répondre, je vous serais très reconnaissant.

Sa gêne était authentique. Al van Koriolis était facilement intimidé ou mal à l'aise. Cependant... Si lui-même voulait un jour s'installer aux commandes d'un exosquelette ouvrier ? Ou de sa propre machine volante... ne faire qu'un avec de telles merveilles... Tous les pilotes, ou presque, avaient des implants facilitant leur union et le traitement des données enregistrées par les capteurs. Alors pourquoi pas lui ?

_________________
I hear the Machine Spirit's voice.

Code:
[color=#9594e3]- J'écris avec cette couleur.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Someone wants to jump ? [PV Al]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Someone wants to jump ? [PV Al]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Skulltag] Jump Maze
» [Mugen] Jump Mugen Star
» LES CARTES JUMP INJOUABLES EN OFFICIEL !!!
» La Minute Jump
» Simple jump/Double jump ☺

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium :: 
 :: District du Firmament :: Trams
-