Partagez | 
 

 Al van Koriolis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Magister Architectura Templi

avatar

• Fiche : The Machine Spirit sings in me...
• Messages : 287
• Points d'Influence : 788
• Age : 27
• Esclave de : Personne
• Protecteur : Aucun en particulier

MessageSujet: Al van Koriolis   Jeu 1 Nov - 12:00



Nom : van Koriolis
Prénom : Al
Surnom : /
Âge : 28 a,s
Titre : Magister Architectura Templi
Origine : Capitale
Orientation sexuelle : Bi, mais peu pratiquant dans l'ensemble. Ah... vaguement fétichiste des pieds.
Groupe : Intellectuels
Factions : Université Architectura Templi



Vous

Un mètre soixante-cinq, mince et légèrement voûté, Al est loin d'être impressionnant. Cheveux roux en bataille, yeux bleus et taches de rousseur plein le visage, caché derrière de fines lunettes.

Toujours habillé légèrement, d'une chemise et d'un pantalon, avec quelques renforts en cuir, notamment au niveau des avant-bras et de la ceinture, il arbore un air distrait, à l'image de son esprit. Souvent concentré sur ses travaux, il semble ne pas constater l'existence du monde extérieur. Souvent les plans et engrenages prennent place des sentiments et des visages dans sa tête. Sans être désagréable ou méchant, Al est plutôt distant et très peu empathique. Il a beaucoup de mal à distinguer les sentiments entre eux et réagir comme il se doit, socialement parlant. Malgré un physique qu'il est difficile de qualifier de déplaisant, il ne possède aucun charisme.

Ses recherches et travaux au sein de l'Université lui prennent le plus clair de son temps et l'occupent plus qu'autre chose. Al ne consacre que peu de son temps à ses rares amis et n'a pas pour habitude de faire autre chose que travailler. Passablement maniaque, il entretient un ordre inhabituel dans son atelier et peut passer des journées sans manger, à boire de l'eau en construisant et décomposant ses inventions. Une fois qu'il a une commande ou qu'il trouve une idée pour ses projets personnels, il n'hésite pas à s'y investir à fond.

A défaut d'un sens émotionnel développé, Al se fie aux règlements, aux lois et aux horaires. Après tout, les règles établies ne peuvent tromper, n'est-ce pas ? C'est pour cette unique raison que, malgré sa focalisation totale sur son travail, il ne rate aucun cours parmi ceux qu'il donne aux étudiants moins expérimentés de Architectura Templi.

C'est au sein de cette organisation, parmi de nombreux mages de la Terre, qu'il a développé son fétichisme... Des pieds, d'hommes ou femmes, secs et propres, bien soignés : voilà ce qui attire son regard et le met mal à l'aise de désir. Comme les experts de la Terre aiment le contact direct avec leur élément, il apprit auprès d'eux à bien soigner et entretenir de jolis pieds. Inutile de dire que les siens le sont tout autant que ceux de ses rares "amis".


Opinions et convictions

Al croit fermement en l'ordre établi et aux règles qui le régissent. Leur disparition entraînerait pour lui une perte de repères et cela lui fait peur. Il est donc entièrement dévoué à son Université qui représente tout ce qui le passionne dans sa vie. Le métal et les infinies possibilités qu'il offre le fascinent. Architectura Templi et l'Empire lui en donnent, même si son caractère lui rend la recherche de sponsors difficile.

Le jeune Magister remarque à peine l'existence des inégalités sociales de la Capitale qu'il ne quitte jamais. Il ne participe guère aux célébrations du Culte de l'Empereur, mais admire le souverain-inventeur pour son génie évident. Tout ce qui touche à la créativité inspire en lui du respect, d'autant plus si cela a une utilité pratique. Celle de l'Art, sous toutes ses formes, lui échappe. Il haïra systématiquement tout et tout le monde qui visera la destruction pure et simple. Les anarchistes n'ont pas leur place dans son monde organisé.

L'esclavage ne lui pose aucun problème, pas plus que les génos. Ils sont le fruit d'une science différente de la sienne, certes, mais toujours utile et incroyablement puissante. Al voit les failles de la génétique, tout en partant du principe que le Progrès finira par arranger les choses de ce côté-là aussi.


Votre Histoire

Les van Koriolis sont inventeurs depuis plusieurs générations. Dotés d'un talent indubitable pour tout ce qui touche au métal et à la mécanique, ils ont participé à de multiples entreprises importantes des Empereurs, comme de leur Université. Chaque génération a envoyé au moins un enfant à Architectura Templi depuis deux siècles.

Fils unique, Al est devenu Magister à l'âge de 26 ans, presque automatiquement, par usage, plus que grâce à ses découvertes. Il est né à la Capitale et y resta toute sa vie, sans jamais avoir eu le temps de voyager. Son éducation prenait énormément de temps. Formé largement par sa mère, il entra à l'Université à l'âge de dix ans, celle-ci étant la seule institution éducative accessible pour lui. Entre magie et mathématiques, il fit des progrès, bercé par le ronronnement des machines des installations quasi-vivantes de l'Université. Sa vie n'a jamais été que tuyaux, engrenages, vannes, mécanismes, câbles,...

Son talent à maîtriser le métal fut rapidement reconnu comme un don qui se doit d'être exploité. Heureusement, ce fut également la seule chose qui le passionnait vraiment, il ne tarda pas à y exceller, pour son âge. Servant d'apprenti, d'élève et d'assistant, Al fit ses preuves, même s'il mena une vie digne d'un esclave durant plusieurs années, à écouter ses maîtres et prendre des cours. Son père étant décédé et le grand-père menant des recherches à Talaar, il était largement seul, vivant dans les quartiers de la ruche métallique du District des Avancées.

Au cours de ses recherches, il mit au point de nouveaux modèles de trams pour la Capitale et élabora deux types d'exosquelettes militaires qu'il transmit à Exodum pour installation de contrôles par la pensée. Mais tout cela n'avait pas l'éclat des inventions de ses ancêtres ou collègues. Il devint Magister pour son nom et pour son talent à façonner le métal avec précision et efficacité, mais pas pour son génie. Un génie dont il ne fit toujours pas preuve, malgré un travail acharné et le sacrifice quasi total de sa vie privée au profit des recherches.

Aujourd'hui, son rêve est le même que celui de son père avant lui : Thomas van Koriolis voulait mettre au point une machine capable de voler. Non seulement il n'a pas été pris au sérieux, mais en plus il connut l'échec le plus total dans ce domaine. Al n'en a cure de l'honneur familial ou du fait qu'Exodum est capable de greffer des ailes à tout être humain et de le faire ainsi voler. Le jeune ingénieur a un défi à relever et c'est tout ce qui l'intéresse. Les échecs qui se sont abattus sur lui jusqu'à présent ne le découragent pas mais n'attirent pas de sponsors non plus. Et son caractère ne s'améliore pas non plus ce qui fait qu'il n'a désormais qu'un seul vrai ami : le sympathique et populaire artiste, Raphaël Angelo.

L'atelier du magister Al van Koriolis se situe sur le flanc nord du bâtiment principal de la titanesque Université. Au rez-de-chaussée, mais tout de même au sommet de la montagne étant sortie du sol grâce aux pouvoirs extraordinaires de Lao. Il s'agit d'un vaste hangar, attribué à la famille depuis deux siècles. Il y travaille et forme des apprentis de Architectura Templi. A l'instar de la plupart des installations de l'organisation, tout y est fait de métal et de pierre, matières obéissant à la plupart des universitaires locaux. Les tuyaux et passerelles y forment une toile sur les murs et au plafond et divers outils et machines contribuent à son travail. Particulièrement méticuleux, Al préfère fabriquer lui-même ses pièces et ne délègue pratiquement aucun travail alors qu'il le pourrait aisément. De même, il ne siège au Collège de l'Université que de bonne grâce. N'aimant pas prendre la parole en public, il ne réclame rien et se range à l'avis qui lui semble le plus en accord avec les règles.

Enfin, malgré une reconnaissance globale de ses capacités, il ne jouit pas d'une popularité comparable avec celle d'un grand nombre de ses confrères qui se font inviter à toutes les réceptions possibles et imaginables. Il préfère le travail et la discrétion, d'autant plus qu'il ne sait pas vraiment se comporter correctement en présence de la grande noblesse. Cela dit, sa position est assurée par quelques contacts au sein de la Garde Impériale à laquelle il fournit les armures et exosquelettes de temps à autre.

Utile, talentueux mais pas génial. Voilà tout Al van Koriolis.




Pouvoirs

Copiez donc ici les pouvoirs que vous détenez, dès le départ. Pour rappel, vous avez droit à :

ʘ Magie
Ʌ Métal : Horlogerie(++) Forge

ʘ Intellectuel
Ӽ Machines : Mécanique(+)
Ӽ Érudition : Sciences exactes(+)



Hors-Jeu

+ Comment avez-vous découvert le Forum : Boom di boom ba-ba-bam bim boom...

+ Avez-vous des conseils/des remarques le concernant : /

+ Votre disponibilité (moyenne) : Tous les jours, avec tout le monde et dans chaque position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
 

Al van Koriolis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium :: 
 :: Fiches des citoyens :: Fiches validées
-