Partagez | 
 

 Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Précepteur à Exodum

avatar

• Fiche : Une vie de savoir ne comble pas le vide du coeur.
• Messages : 108
• Points d'Influence : 260
• Age : 26
• Esclave de : Ses recherches.
• Protecteur : Son savoir.

MessageSujet: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Dim 20 Jan - 8:05

Une écriture en patte de mouche, mais curieusement régulière. Des lettres aux queux droites, et décidées. Une signature simple, sans fioriture.

Excellence,

Je me nomme Marc Strondheim, et en ma qualité de scientifique, je vous écris pour poser quelques questions sur votre « nature ».
En effet, je m'intéresse depuis peu à la nature de l'Ombre au sein de votre famille. On dit que les Walhgren sont la source de tout, ce que je peine à croire. Toutefois, je veux bien admettre l'idée que vous partagez un lien particulier avec l'Ombre. Mais qu'est l'Ombre concrètement ? J'ai connaissance évidemment des ouvrages théologiques à son sujet, mais je ne saisis pas le véritable statut de l'Ombre au sein de l'Empire.
Les siècles nous ont prouvé que l'Ombre était un pouvoir, une puissance obscure, manipulés par les initiés. De la même façon que les Philosophes manient la Terre, les membres de votre Ordre manient l'Ombre. Contrairement à la Terre, l'Ombre n'est pas une matière que l'on retrouve simplement dans la vie de tous les jours. Ce n'est pas quelque chose de tangible que l'on peut prendre dans la main, je sais qu'on peut néanmoins la retrouver dans notre sang. L'Ombre serait alors un atome, mais quel genre d'atome ? Et votre famille en serait la source ? Comment serait-ce possible ? Puisque théoriquement, si l'Ombre se compose dans le sang, chaque personne serait en droit de déclarer « je suis la source de tout, car l'Ombre coule dans mes veines ». Enfin, je n'ai jamais approché un membre de votre famille, mais on vous prête d'autres « capacités », ou du moins des particularités curieusement utiles dans le domaine politique.

Espérant ne pas gâcher votre temps,

Marc Strondheim, Précépteur d'Exodum, et médecin.


Marc reposa la plume, le visage dure. Il avait usé de sa franchise habituelle, même s'il l'avait déguisé sous une certaine affabilité. Il détestait ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Régent impérial

avatar

• Messages : 214
• Points d'Influence : 188
• Age : 33
• Esclave de : Ses envies
• Protecteur : La Garde Impériale.. Et son Statut

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Dim 27 Jan - 3:08

Les prunelles bleues grises glissent sur les lignes. Un sourire fleurit aux coins des lèvres. Maximilien trempe sa plume dans l'onde noire de l'encre. Petit à petit, sur le papier se forme sa graphie aux courbes douces, définies, aux lettres parfaitement maîtrisées.

Cher Marc Strondheim,

C'est appréciable de remarquer qu'il existe encore, de nos jours, tant de curiosité chez des jeunes gens. Celle-ci commence doucement à disparaître au profit de choses plus ou moins alambiquées. Hélas.

C'est pourquoi, je ne peux que louer votre recherche de réponse sur un sujet assez épineux. La nature de notre famille est quelque peu... mystérieuse. Je ne peux clairement la définir pour des raisons tout à fait notable.

Aucun de nous ne souhaite répandre la vérité sur nos origines. Nous tenons à préserver, pour notre bien, la vérité sur les Walhgrens. Ce que nous sommes véritablement. Il en va de notre sécurité. Les générateurs Solmarites et les pensées actuelles menacent suffisamment notre existence.

Toutefois, dans un souci de ne pas trop vous léser, vous et votre désir de réponses, je ne peux qu'exprimer qu'il est fort improbable qu'un être n'appartenant pas au cercle fermé de notre lignée, puisse prétendre un jour être la Source de tout pouvoir.

Tout être éveillé à la Magie voit son énergie décuplée par notre simple présence. Nos faveurs enrichissent et nos haines brisent. L'aura qui nous entoure perpétuellement influe directement sur les gens. Mais j'avoue que ce n'est pas cet état de fait qui me donne l'avantage dans le Monde de la Politique.

Je suis juste un homme perspicace qui connaît le langage muet d'un corps. Ajouté à cela un esprit d'analyse. Rien ne m'échappe.

A vous de croire ou non ces quelques lignes..

Si vous avez d'autres questions à me poser, hors des sentiers perdus, je prendrais un certain plaisir à vous répondre.

Le Régent Impérial,
Maximilien Walhgren.


Et doucement, Maximilien ferme la lettre de son sceau.. Il hèle un messager qui se chargera de transmettre le précieux message au précepteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Précepteur à Exodum

avatar

• Fiche : Une vie de savoir ne comble pas le vide du coeur.
• Messages : 108
• Points d'Influence : 260
• Age : 26
• Esclave de : Ses recherches.
• Protecteur : Son savoir.

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Jeu 31 Jan - 23:24

Ce que Marc comprend dans la réponse du Régent ? Il le gardera pour lui, et c'est : « je refuse d'affirmer que nous nous servons de l'Ombre, comme justification à la légitimité de notre pouvoir sur l'Empire ». Cette réponse le refroidit.

« Excellence,

Pourquoi craindre la République de Solmar ? Ils se sont renfermés sur eux-mêmes, et je ne vois pas en quoi leurs générateurs seraient une source d'inquiétude pour vous. Les concernant, et lorsqu'on les compare à votre famille, ils ont une utilisation particulière de l'Ombre : ont-ils eu un jour un être ayant des caractéristiques semblables aux vôtres ? Ou la présence de ce réacteur leur a suffi, ce qui pourrait expliquer leurs grandes tailles ? Enfin, je suppose que ses réponses sont dangereuses.

Si rien ne vous échappe, comme vous l'affirmez, vous vous souviendrez du danger que représentait la Science pour l'Ombre. Il y a cinq cents ans, les hommes de mon envergure auraient été tués par l'Inquisition pour leur curiosité trop grande, sans nécessairement l'accord de l'Empereur de l'époque. Toutefois, l'obscurantisme a poussé l'Empire dans une détresse incroyable, au point de faire un nombre considérable de morts. Aujourd'hui, les Manipulateurs de la Terre, et de l'Ombre vivent dans une sorte d'harmonie. Pourtant, si à l'époque l'Église pourchassait les Philosophes, c'est parce qu'elle craignait de voir sa puissance s'éteindre. Y avait-il au moins une raison ? Ou était-ce seulement la soif du pouvoir qui aveuglait l'Inquisition ?

Votre famille, et ceux qui l'ont protégé, ont craint un bon nombre de choses que ne se sont jamais passés. Cela reste un réflexe humain, après tout, les hommes ont peur de voir leurs histoires s'éteindre du jour au lendemain.

Cordialement,

Marc Strondheim. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Régent impérial

avatar

• Messages : 214
• Points d'Influence : 188
• Age : 33
• Esclave de : Ses envies
• Protecteur : La Garde Impériale.. Et son Statut

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Dim 10 Fév - 2:58

Un instant les lagons ombrageux se cachent derrière les paupières. Moment de suspens où le Régent Impérial réfléchis à ses mots. Puis, sans l'ombre d'une hésitation, il contemple le bout de papier incandescent. Les bribes de l'échange devient poussière de cendres. Et le contenu reste et demeure mémorisé au plus profond du psyché de Maximilien. Il peut maintenant décemment coucher sur le papier ces mots.

Cher Marc Strondheim,

Vous devinez juste. Je ne peux guère m'étaler en réponse sur papier. Et mes raisons sont notables. N'importe qui d'un tant soit peu curieux ou malintentionné aurait l'audace d'utiliser le contenu des lettres à de mauvaises fins. Ou à des profits plus ou moins préjudiciables.

Dans le pire des cas, cela provoquera un soulèvement mutuel et consenti pour retirer de nos bustes nos têtes. Dans le meilleur des cas, montrer à tous que la Famille Impériale ne représente qu'un grain de poussière et que les Générateurs sont une meilleure issue pour l'homme et la liberté. L'un ou l'autre ne sont que des pures suppositions de ma part. Je ne possède pas le don de clairvoyance ni d'ubiquité.

Question du passé, en effet, je connais ce qui est advenu des mages de la Terre et des Scientifiques... Même si je ne tolère pas tous les actes fait sur la personne des philosophes, je ne remets pas en doute mes prédécesseurs. Chacun disposait de leur raison personnelle pour agir avec leur propre conviction ou manière de voir. Quelle soit mauvaise ou bonne, elle restait assumée. Pas l'un n'a pris la fuite. Jusqu'au bout, ils ont poursuivit dans la voie qui était leur.

Si vous teniez toujours à satisfaire votre curiosité scientifique, lésée par tous les mystères, je vous convie à venir au Palais. Vous verrez par votre propre regard et esprit d'analyse ce qu'est un Walhgren. A moins que mes paroles ne vous refroidissent et la simple mention d'un tête à tête avec le Régent vous révulse.

Le choix vous revient. Je ne vous forcerais pas à faire le déplacement si vous jugez cela comme une perte de temps.

Cordialement


Le Régent Impérial,
Maximilien Walhgren.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Précepteur à Exodum

avatar

• Fiche : Une vie de savoir ne comble pas le vide du coeur.
• Messages : 108
• Points d'Influence : 260
• Age : 26
• Esclave de : Ses recherches.
• Protecteur : Son savoir.

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Mar 26 Fév - 10:41

Excellence,

Ne me prenez pas pour un de ces illuminés confinés dans leurs préjugés, vous êtes pour moi un homme ayant une fonction, et non pas une entité diabolique ridicule que les scientifiques aiment donner aux membres de l'Église. Et j'ai bien conscience que si vous prenez le risque de me répondre dans une lettre, il y a de fortes chances pour qu'une main mal intentionnée la saisisse. Toutefois, sachez que je ne fais pas porter mon courrier par n'importe qui. Je suis un homme de science avant tout, et l'une des qualités que l'on peut prêter à mon genre de personne, c'est le pragmatisme.


Marc gardait pour lui que pour ces correspondances-là, il les faisait porter par un jeune enfant analphabète, prêt à tout pour de l'or.

Néanmoins, je ne peux me détacher de l'impression que vous donnez : l'Empire aurait-il à craindre des Générateurs de Solmar ? Je ne pense pas. Ce n'est qu'une machinerie comme une autre, pareille à nos Élévateurs, même si nous pouvons nous interroger pourquoi eux n'ont pas d'homme à leur tête pour incarner l'Ombre.

Pour en revenir au sujet épineux des Philosophes, votre réponse me conforte dans l'idée que vos prédécesseurs, aveuglés, ont cru voir leurs pouvoirs voler en éclats. Si nous partons du principe qu'avant l'apparition des Manipulateurs de la Terre, il n'y avait rien de comparable à l'Ombre, l'Église a sans doute pris peur pour son avenir. Alors je me ferais une joie de prendre un peu de votre temps pour que nous puisions ensembles discourir sur les aspects tranchants de l'Empire, j'ai mon avis sur bien des choses, et c'est aussi votre cas. Veuillez alors pardonner en avance ma trop grande franchise, et ma curiosité. L'ignorance est pour moi le plus grand fléau du monde.

Cordialement,

Marc Strondheim.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Régent impérial

avatar

• Messages : 214
• Points d'Influence : 188
• Age : 33
• Esclave de : Ses envies
• Protecteur : La Garde Impériale.. Et son Statut

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Mar 5 Mar - 5:02

Un sourire. Un sourire s'ourle aux commissures des lèvres de Maximilien. Ce scientifique a le don de lui plaire. Sa franchise et son tact sont des manquants à l'Empire. Nombreux des sujets fortunés devront prendre exemple sur lui... Quoique. Une poignée d'hommes francs lui suffisaient. Trop deviendrait, à la longue, vite usant. Et même un, sur le moment, restait tout à fait délectable. Marc... L'entretien s'annonce riche et passionnant. Cela lui tarde de le voir de visu. D'écouter son opinion devant un thé fumant. Sur cette agréable pensée, le bleu gris des yeux contemple le bout de papier devenir cendres. La flamme corrode ce si fragile feuillet blanc. Du message, il ne reste rien. De nouveau sérieux, l'embout de la plume plonge dans la nappe obscure de son encre.

Cher Marc Strondheim,

Je n'aurais pas la décence de vous prendre pour un illuminé. Vos mots couchés sur le papier me démontrent clairement le contraire. Et ce, pour mon plus grand plaisir. Vos questions et vos avis sont des plus enrichissants.. Vous savez attirer immédiatement l'intérêt par votre vision logique du monde.

Même si, je ne peux qu'avouer, que celle-ci vous aurez coûté la vie autrefois. Cependant, aujourd'hui, cette épée de Damoclès repose bien profond dans la terre. J'opte pour une politique plus clémente, pour son aspect prolifique et pratique. On ne peux faire avancer un Empire si les habitants s'enfoncent dans la peur. Il faut savoir gouverner d'une main de fer dans un gant de velours..

Pour revenir au cas des philosophes et l’apparition de la Magie de la Terre, ce sont des sujets forts passionnants. Si les guerriers de l'Ombre et l’Église ont agit de cette manière, c'étaient sûrement pour de biens obscures raisons. Qui ne seront pas citées présentement. Nous aurons de quoi discourir un long moment sur eux et le passé devant un thé. Comme nos pensées divergentes sur ce domaine.

Sachez, avant que je n'oublie, que j'ai apprécié la franchise dont vous avez fait preuve jusqu'ici. Il serait donc fort dommage de brimer vos paroles. Alors, n'ayez crainte de poursuivre sur cette voie durant notre entrevue. Nulle tracasserie ne vous arrivera tant que cela reste dans les règles de l'art.

Maintenant, il ne nous reste plus qu'à fixer une date ultérieure qui nous convienne à tous deux. Vous n'aurez qu'à me dire le jour que vous souhaitez et je ferais le nécessaire pour me libérer. Vous recevrez une invitation officielle le moment venu.

Avant qu'on arrive au jour J, avez-vous des points que vous aimerez aborder ?


Le Régent Impérial,
Maximilien Walhgren.



[hrp: cest impossible de faire les 5 posts lettres T^T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Précepteur à Exodum

avatar

• Fiche : Une vie de savoir ne comble pas le vide du coeur.
• Messages : 108
• Points d'Influence : 260
• Age : 26
• Esclave de : Ses recherches.
• Protecteur : Son savoir.

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Mer 13 Mar - 0:41

Excellence,

J'ai bien conscience qu'autrefois, ma curiosité m'aurait coûté la vie ; sans doute, aurais-je fini cloîtré dans une Vierge de Fer, ou dans le meilleur des cas, pendus en place publique. L'aveuglement de votre ordre à cette époque était trop important pour voir la vérité, ne lui cherchez pas d'excuses. C'est une faiblesse purement humaine. Je m'intéresse depuis des années au comportement des hommes, et j'ai pu établir que ces derniers sont soumis à des passions trop violentes, ou incontrôlables. Regardez l'histoire d'Émile Paole, s'il y avait un réel danger pour l'Empire, c'était bien cet homme-là. L'histoire conserve de lui uniquement une soif de sang intarissable. L'Église s'est servie de la folie de cet homme, alors qu'elle aurait dû l'exécuter au plus tôt. Garderez-vous au sein de votre Ordre une personne atteinte de psychose ? Et pire : irez-vous jusqu'à le grader pour encourager sa fureur ?

Je m'apparente à un naturaliste, avant toute chose. C'est pourquoi mes recherches m'ont poussé vers vous. Peut-on par exemple se demander si l'Ombre n'encouragerait pas certains comportements humains ?

Pour ce qui est de la date, je suis un homme aussi occupé que vous. Ma semaine se découpe entre mes recherches scientifiques, et mon travail de précepteur. Je donne mes cours pratiquement toutes les matinées, et parfois les après-midi, en fonction des demandes que je reçois. Si vous le souhaitez, nous pouvons convenir d'un rendez-vous en soirée, ou vous pouvez toujours passer à Exodum, si cet endroit ne vous révulse pas.

Cordialement,

Marc Strondheim.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Régent impérial

avatar

• Messages : 214
• Points d'Influence : 188
• Age : 33
• Esclave de : Ses envies
• Protecteur : La Garde Impériale.. Et son Statut

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Sam 23 Mar - 4:52

C'est bien dommage qu'il ne pouvait pas garder ces lettres intactes. Elles étaient d'une richesse exquise. Le Grand Duc se serait plu de les relire encore et encore. Cependant, par leur contenu, elles pouvaient représenter quelque chose d'un tantinet menaçant, gênant voir utile pour toute âme désireuse de nuire à la famille. Et par ce simple détail, Maximilien préférait la sécurité : brûler ces fragiles morceaux de papier. Lorsque le dernier bout blanc tomba en poussière, le bout de la plume trempa dans la nappe sombre de l'encre.

Cher Marc Strondheim,

Comme à l'accoutumée, vos mots sont remplis de franchise et vous allez droit au but. J'apprécie. Si seulement bons nombres de mes confrères possédaient cet art, j'aurais plus de facilité à connaître ce qui se cache sous les flots de leur pensée.

L'esprit et la nature des hommes se révèle être un véritable mystère. Les êtres humains s'apparentent à des créatures extrêmement complexes et compliquées. La faiblesse fait partie de leur façon d'agir comme les passions. On ne peut connaître à l'avance comment ils réagiront dans une situation donnée. Enfermez-les dans une pièces isolées, sans eau et nourriture et ils deviendront fou.

Sûrement moins fou que cet homme qui a fait tant couler le sang par le passé. Émile Paole, le Corbeau Blanc. Je reconnais que l’Église fit une erreur pour ne pas avoir scellé les agissements de ce guerrier de l'Ombre. Beaucoup d'âmes auraient pu être épargnées si elles n'étaient pas prisonnière de ses griffes. Beaucoup d'Enfants.. De Mages de la Terre n'auraient pas été condamnés à rejoindre la Mort.

Il n'est plus en vie depuis longtemps. Et à ma connaissance, aucun des Guerriers du Libris Umbra possèdent la moitié de sa personnalité vindicative et sanglante. Même s'ils penchent de temps en temps vers la démence, les rares cas ne tuent que sur Ordre de la Famille Impériale ou des Magisters de leur université. Jamais autrement..

Le temps où ils possédaient le droit de provoquer une hécatombe est révolue. Je ne tolérerais aucunement qu'une quelconque âme déverse sur l'Empire une Ère de Chaos tant que sur mes épaules pèse le poids de la Régence. Même si je sais que la maître de l'Ombre et du Sang comportent des risques, je ne cautionnerais par d'actes déraisonnables.

Mais soit. Je m'étanche en mots. Si je poursuis à émettre bon nombres d'opinions, nous aurons beaucoup moins de sujets à discourir lors de notre entrevue. Cela serait fort dommage. Ne trouvez-vous pas ? Pour la rencontre, à y réfléchir, cela ne me dérange en aucun cas de venir à Exodum. J'avoue que cela fait un certain temps que je n'ai pas été vérifié de visu la bonne marche de l’École de la Vie.


Le Régent Impérial,
Maximilien Walhgren.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Précepteur à Exodum

avatar

• Fiche : Une vie de savoir ne comble pas le vide du coeur.
• Messages : 108
• Points d'Influence : 260
• Age : 26
• Esclave de : Ses recherches.
• Protecteur : Son savoir.

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Mar 26 Mar - 22:31

« Excellence,

Dans ce cas je vous invite à venir me rendre visite la semaine prochaine. J'ai connu quelques désagréments, il y a peu, et les prochains jours vont m'occuper. Une personne de mon entourage
(Marc sous-entendait : “un de mes sujets d'expériences”) est en plein état de faiblesse, il est de mon devoir en tant que médecin, et scientifique de m'occuper d'elle. Je serais libre le soir, naturellement, et je vous invite à faire appel à moi directement lorsque vous serez arrivé. Donnez mon nom, et j'apparaitrais aussitôt.

Et pour Émile Paole, il est simplement dommage qu'on ne garde de lui que sa folie. Un homme avec un esprit aussi tordu aurait été fascinant à étudier, il semblerait qu'il fut atteint de quelques hallucinations. Dans les récits que j'ai pu acquérir sur lui, j'ai appris qu'il souffrait d'une forme psychotique de lycanthropie. Néanmoins, l'Église à l'époque possédait son lot de fous furieux. Zélig Faoiltiarna par exemple, qui n'hésitait pas à s'en prendre aux membres de son propre Ordre, poussé par ses délires. Au fond, peut-être que l'Ombre encouragerait ce genre de psychoses : un pouvoir trop puissant pour un seul homme fait perdre la tête.

Cordialement,

Mac Strondheim. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Régent impérial

avatar

• Messages : 214
• Points d'Influence : 188
• Age : 33
• Esclave de : Ses envies
• Protecteur : La Garde Impériale.. Et son Statut

MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   Sam 30 Mar - 23:56

La boucle était bouclée. Ce serait certainement la dernière correspondance que Maximilien enverra à cet être si passionnant. Les prochains échanges se feront en tête à tête, dans la gueule béante de l'Ecole de la Vie, dans une semaine, s'il ne souffre pas d'un contretemps désagréable. Et cela, il ne pouvait le prévoir d'avance. Le destin, parfois, se révélait bien facétieux. Ses machinations lui échappaient toujours et l'accaparait lorsqu'il s'y attendait le moins.


Cher Marc Strondheim,

Bien. Vous me verrez donc dans une semaine, là où nous pourrons discourir plus en profondeur sur les sujets que nous avons entamés. Et, si le temps ne nous prend pas de cours, d'autres choses plus passionnantes. L'histoire se révèle assez riche pour nous permettre de croiser nos opinions sans connaître un moment de vide.

Je pense que d'ici là vous aurez encore beaucoup de pensées à me faire partager. Et, la promiscuité de l'échange enlèvera les freins que le support papier produit. Vous aurez plus de facilité à obtenir réponse de ma part ou presque. Comme vous avez pu le remarquer, certains détails demeurent pour le moins nébuleux..

Pour en revenir au cas d’Émile Paole, je reconnais aussi son talent. Sa maîtrise de l'Ombre était quasi parfaite. A l'instar de sa personnalité bien trop vindicative, dangereuse et cruelle. Toutefois, lorsque Uriel connu la mort dans des circonstances assez fâcheuses, la bête s'est éteinte comme si ses crocs se sont retrouvés émoussés...

Question de Zelig, à ma connaissance, il souffrait de cannibalisme. Bon nombre de prêtres ou d'hérétiques lui ont servi de nourritures lorsque la soif de sang devenait intarissable. Cela est en grande partie dû à la Magie Interdite... Maîtriser des puissances obscures demande toujours un tribut important.. En principe, la raison d'un homme..

L'obscurantisme se révèle dangereux si on ne l'utilise pas à bon escient. Il est capable de ronger une âme et d'en transformer sa matière. Il ne faut pas jouer avec si on ne connaît pas son fonctionnement. Si le corps ou l'esprit ne sont pas prêt à s'unir à cette puissance, ils deviennent rongées par elle. Et l'être humain déambule dans les rues comme une simple marionnette. Il se retrouve incapable de retourner en arrière. Seule la mort reste en mesure de lui rendre sa liberté.

Il incombe à la l'Université des Ombres d'empêcher que ce cas de figure se propage de nos jours. L’université enseigne l'art, la pratique et la manipulation de ce pouvoir nébuleux. La tâche se révèle pour le moins difficile. Nous ne savons jamais lorsque la démence pointe le boute de son nez.. Mais je m'épanche encore...

Vous me sentirez avant même qu'on ne vous annonce ma venue. Mon appartenance à la famille Impériale ne passe pas inaperçue. Notre aura est une traîne reconnaissable parmi toute. Il nous est impossible de la dissimuler.


Le Régent Impérial,
Maximilien Walhgren.


[HRP : Merci pour cet échange de lettre passionnant <3<3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Echangeons notre savoir, et voyons si nous sommes adversaires. (Max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium :: 
 :: Courrier
-