Partagez | 
 

 Atsuko Telemyah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Chef Mercenaire

avatar

• Fiche : La Traqueuse.
• Messages : 13
• Points d'Influence : 90
• Age : 25
• Esclave de : Personne
• Protecteur : Moi-même. La plus sûre protectrice d'Ishtar

MessageSujet: Atsuko Telemyah    Sam 26 Jan - 5:48



Nom : Atsuko
Prénom : Telemyah -peu usité-
Surnom : La Traqueuse, du nom de sa guilde. A voir avec d'autres, elle les supporte mal.
Âge : 27 ans.
Titre : Mercenaire.
Origine : Khini-Lao
Orientation sexuelle : Bisexuelle, plus interessée par les femmes.
Groupe : Combattants
Factions : Combattants, Pro-Geno, Guilde des Traqueurs.



Vous

La Traqueuse est une femme au visage parfait pour une ressortissante des pays de l'ouest, avec ces yeux bridés, son nez rond et sa bouche épaisse, on dirait presque une poupée de porcelaine. Et c'est surement ce qu'elle aurait pu devenir avec une éducation de noble ou de politicienne. Mais rapidement, des différences apparaissent, d'une hauteur anormale pour celles de l'ouest, elle atteint le mètre 75. Et surtout, les mouvements trop rapides de ses yeux rougeoyants en mettrons mal à l'aise plus d'un. C'est une chose à laquelle les traqueurs ont dû s'habituer, car si la présence d'un membre mécanique est devenu une chose assez banale et ne se remarque que par sa mécanique, les implants posent des problèmes bien plus important au niveau physique. Les anti géno ont tendance à la fixer droit dans les yeux avec haine ou au contraire, ils évitent son regard. Elle les remarque vite, lorsqu'ils détournent le regard par honte devant ses amélioration. Son corps est dans une forme athlétique, et même pire, ce qui est le minimum pour son genre d'activité. Souvent habillées de vêtement laissant une grande liberté de mouvement, elle se permet parfois la coquetterie d'un corset du cuir et un manteau de la même matière. Elle aime en imposer. Elle sourit de manière naturelle peu souvent, sauf dans les combats ou lors d'un tir bien placé. Se sachant devenue l'icone principale des traqueur, elle met toutes ses forces dans le paraitre qu'elle inspire. Le but : Obtenir le respect, voir de la crainte d'un coup d'oeil lorsque cela est nécessaire. Autrement, en venir aux mains pour en finir vite et bien, de la violence de professionnels. Il faut faire particulièrement attention aux promesses avec Atsuko, un individu qui ne tient pas ses engagements est déjà mort. Entrer dans son cercle intime demande beaucoup de force physique et mental, elle ne recrute que les meilleurs et est particulièrement élitiste sur le choix de ces quelques amis.

Elle n'est jamais vraiment désarmée. Elle a souvent un large fusil en travers de son dos et une arme de point sur sa hanche ainsi qu'un couteau contre la cuisse, vieilles habitudes.


Opinions et convictions

Marche ou crève.

Chaque homme, chaque femme doit être vu en tant que potentiel et non selon son rang ou sa famille. Atsuko n'oublie pas qu'elle ne doit sa “gloire” actuelle qu'à sa propre détermination et c'est ce qu'elle demande aux autres : Ne pas être faible, se construire grand et puissant. Et à ce moment là, elle acceptera de vous prendre avec elle. Elle n'accepte que les meilleurs dans son équipe avec le but peu avouable de ridiculiser parfois l'armée en l'obligeant à passer par elle, elle veut être la meilleure et elle veut que ceux ou celle qui la suive soient infaillibles. Peu importe d'où ils viennent, peu importe leurs améliorations. Le Geno est un moyen pour arriver au delà des autres, mais s'il n'est pas soutenu par un corps et un esprit fort, il ne sert à rien de plus que décorer. Elle aime régler ses différents par duel ou par la violence si les mots ne suffisent plus. Elle a rarement peur pour elle.

Ses opinions vis à vis de la société sont donc assez tranchés et elle accepte beaucoup de contrats aux termes parfois dans la limite de la légalité. Le tout est de les effectuer avec discrétion ou de manière à ce que personne n'ait envie de témoigner. Néanmoins, elle ne s’intéresse que très peu à la politique et évitera de faire de véritable “vagues” en aidant des terroristes. Elle reste très loyale au clergé de l'Ombre ou l'ordre Saint-Dietrich et refusera tout contrat les concernant.


Votre Histoire

Les larges plaines du Khini-Lao sont celles qui ont vu naître Atsuko. Il s'agissait d'une famille modeste, vivant en grande partie de la revente de nourriture. Une épicerie de village en quelque sorte. Très détachés de choses que sont la politique et le monde citadin, Telemyah passa les premières années de sa vie dans le confort d'une vie banale, modeste et tranquille.

« Puis un jour, t'as mon père qui a dit à ma mère : On va s'installer dans la Capitale. Ça va être bien. On va vendre des produits de luxe. Mais oui ! Elle a fait. Ça va être merveilleux ! Ils sont arrivés tout pimpants et tout. C'était sans doute beau à voir. Deux ans après mon père se suicidait car il avait fait faillite et ma mère avait la peau nécrosée à l'intérieur de la bouche. C'est sympa la capitale. J'aime bien. »

Sans sarcasme, brute de décoffrage, Atsuko n'a jamais été faite pour les intrigues et ce genre de choses. Faite parler les flingues. Elle aime bien. Devenue semi-orpheline et sa mère ne pouvant rien faire d'autre qu'attendre une mort douloureuse en découvrant chaque mois un nouveau symptôme de cette maladie mutante, elles s'installèrent dans le quartier le plus pauvre de la cité : Saint Deitrich. Ces quelques années passées là-bas furent émaillées de passages oscillant entre le pitoyable et l'horrible. Beaucoup de personnes vivent uniquement de ce que leur corps peut percevoir, la force des bras, l'endurance, des qualités très intéressantes mais il va sans dire que la formation intellectuelle passe souvent à la trappe. L'ordre de Saint Deitrich aide tant qu'il peu les plus misérable en fournissant produits de première nécessité et parfois vêtements. Atsuko dû avoir recours à eux bien des fois avant d'être en âge d'aligner les petits boulots. Elle garde un souvenir de toute puissance de la part de ses gens et de miséricorde infinie, deux choses qui lui semblaient bien lointaines.

A l'âge de 12 ans, après différents boulots de courses, elle s'engage comme chaire à canon dans une compagnie de mercenaires. Son format et son agilité devait lui permettre d'aller là ou d'autre ne pouvait pas. Le but du jeu ? Survivre assez pour qu'on lui apprenne à se servir d'une arme. Vous vous doutez bien qu'elle remporta ce modeste défi haut la main. Pendant sa « formation », sa mère se décida enfin à passer l'arme à gauche, mettant fin à sept ans de souffrances. On ne vit pas Atsuko pleurer. Simplement s'entraîner un peu plus au tir que les jours précédents. Beaucoup pense que la gamine n'a pas de sentiments, mais tout tend à prouver le contraire. Orgueilleuse, elle a du mal à voir d'autre la dépasser et c'est pour cela qu'elle n'hésite pas à être la première à tirer si cela est autorisé. Fonceuse et violente, il était rare qu'elle ne finisse pas une mission sans quelques morts qui auraient pu être évités avec de menus efforts. Mais elle préfère trop à pas assez, au moins il ne parlerons pas. Cela marchait très bien.

Mais cet état de fait était plus dû à la chance qu'autre chose, aussi lors de ces dix-sept ans, lorsqu'on l'envoya sur une mission d'une difficulté tout autre, elle manqua de se faire tuer. Un fusil d'assaut déchiqueta son épaule et son bras droit dès l’offensive. Rendue inutile, elle tenta de se traîner plus loin en résistant à l'évanouissement mais un chien du chenil ennemi, attiré par l'odeur du sang frais, commença à l'attaquer, arrachant la chaire. La douleur lui fit perdre conscience avant qu'elle n'ait pu tuer la bête. A son réveil, son bras droit n'était plus là, l'amputation, irrémédiable, avait déjà eu lieu. Elle attendit la cicatrisation en se rendant utile comme elle pouvait et en travaillant sa précision aux armes de l'autre main. Elle avait un peu d'argent de côté, quelques compagnons de guildes qui acceptèrent de mettre un peu d'argent sur la table pour elle, elle alla s'endetter auprès de Ciphol et de sa « Gardia Bank », hypothéqua ses quelques armes auprès d'eux et un bras mécanique vint se loger à la place de l'ancien de chair. Sa première action fut d'aller stupidement tuer un chien errant.

Elle ne se donna pas beaucoup de temps pour regagner l'argent dû, le fait d'avoir des dettes lui était difficilement supportable. Lors de son retour dans la compagnie mercenaire, on la regardait de travers au vue des derniers événements. Aussi, lorsqu'elle demanda à faire partie des missions les plus lucratives, et donc, les plus dangereuses, on la repoussa du pied. Réellement, le chef des mercenaires lui envoya un large coup de pied retourné dans l'abdomen et la fit voler.

« Tu te crois invincible car t'as un bras en fer ? Si tu l'as, c'est que tu as été mauvaise. Tu retournes sur tes anciennes missions. Reste à ta place.  »

Atsuko se mordit les lèvres et se releva, elle se contrôla pour ne pas vider son chargeur entre les deux yeux de cet enfoiré. Elle serra les poings et baissa la tête. Elle se contenta de cela durant quelques mois, puis voyant que le chef n'était réellement pas décidé à lui redonner une chance, elle quitta la guilde après avoir rassemblé de quoi rembourser au moins Ciphol et sa banque. Elle fonda alors les traqueurs avec les quelques personnes l'ayant suivi. Et le vrai jeu allait enfin pouvoir commencer.

Il y a du travail pour tout le monde à Ishtar ! Surtout pour les mercenaires. Et pour décrocher des contrats rapidement et efficacement en tant que toute nouvelle guilde, il faut jouer sur la corde sensible des commerçants : L'argent. Selon la classe sociale du demandeur, elle faisait varier les tarifs. Les personnes riches aiment payer plus, ils auront l'impression que le service sera d'une plus grande qualité, les personne moins riche chercherons à sauver de l'argent.

Les premières personnes sous ses ordres étaient déjà mercenaires, alors elle n'acceptait de recruter que des personnes expérimentées, ayant déjà fait leur preuves. Souvent, d'ancien militaires. Élitiste au possible, elle n'apprécie aucune marge d'erreur. Subir entraînement rigoureux, faire preuve d'un soin méticuleux avec ses armes, faire partie des Traqueurs est très loin d'être un sort enviable vu de l'extérieur même si, entre eux, l'ambiance est plutôt bonne et qu'il est permis plus de choses que dans l'armée. Elle a pu récupéré une grande partie de ses anciens compagnons suite à l’assassinat de son ancien chef par une organisation inconnue, sans doute la pègre. Elle aurait aimé s'en occuper elle-même mais rechignait à lui tirer dans le dos lorsqu'ils étaient ensembles sur un contrat, une pensée parasite qu'elle n'aura plus. Elle s'est fait posé des implants dans les yeux il y a peu, jouissant enfin parfaitement de sa main mise sur le mercenariat de grande qualité. Un jour garde du corps, l'autre simple chasseuse de prime, c'est un métier qui évolue bien. Avec beaucoup d'opportunités. Engagez-vous donc si vous savez tirer correctement.





Pouvoirs

ʘ PHYSIQUE
♦️ Arme : Tir (+++) (arme à feu de type lourd et léger)
♦️ Corps : Résistance (endurance à course)

ʘ GENO
Ʊ Technocratie : Prothèses (un de ses bras) & Implants (dans les yeux, lui procurant une vision plus précise des mouvements).

ʘ SOCIÉTÉ
₳ Organisation : Guilde de mercenaire. Les Traqueurs.



Hors-Jeu

+ Comment avez-vous découvert le Forum :
Ressortissante de l'ancien forum, Sir.

+ Avez-vous des conseils/des remarques le concernant :
Je le trouve vraiment très beau et l'histoire est vraiment sympa et originale. J'apprécie vraiment ce genre de choses. 'fin, voilà. On va faire attention à vos chevilles tout de même. Very Happy

+ Votre disponibilité (moyenne) :
Un à deux post par semaines seront sans doute mon rythme de croisière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chef Mercenaire

avatar

• Fiche : La Traqueuse.
• Messages : 13
• Points d'Influence : 90
• Age : 25
• Esclave de : Personne
• Protecteur : Moi-même. La plus sûre protectrice d'Ishtar

MessageSujet: Re: Atsuko Telemyah    Jeu 31 Jan - 13:02

Fini normalement ! J'espère ne pas avoir fais trop de fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âme perdue

avatar

• Fiche : http://imperium-ishtar.forumactif.com/t22-abel-je-parle-trop-disent-ils#65
• Messages : 199
• Points d'Influence : 599
• Age : 27
• Esclave de : Raphaël Angelo

MessageSujet: Re: Atsuko Telemyah    Jeu 31 Jan - 22:14

Salut o/ (Je ne sais plus si je t'ai déjà souhaité la bienvenue donc... Bienvenu à toi! 8D)

J'ai lu tout ça et je ne trouve rien à redire. Le personnage est bien maîtrisé, violente et revancharde à souhait ^^

Je te valide sur le champs. Bon jeu à toi o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imperium-ishtar.forumactif.com

Chef Mercenaire

avatar

• Fiche : La Traqueuse.
• Messages : 13
• Points d'Influence : 90
• Age : 25
• Esclave de : Personne
• Protecteur : Moi-même. La plus sûre protectrice d'Ishtar

MessageSujet: Re: Atsuko Telemyah    Ven 1 Fév - 3:22

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Atsuko Telemyah    

Revenir en haut Aller en bas
 

Atsuko Telemyah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium :: 
 :: Fiches des citoyens :: Fiches validées
-