Partagez | 
 

 I am a whore of some renown. [PV Lou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Criminel

avatar

• Fiche : Cette fiche donne le cancer.
• Messages : 124
• Points d'Influence : 240
• Age : 25
• Esclave de : FREEDOM SALES ENCULES ! FREEEEDOOOOM !
• Protecteur : Kris Dorn.

MessageSujet: I am a whore of some renown. [PV Lou]   Jeu 23 Mai - 23:41

Là, je suis au marché. Pour... faire des courses. Ben oui, on peut pas être dans l'ultra-violence tout le temps, des fois je mange et je dors. Toi aussi je suis sûr. Faut aussi faire le ménage la lessive et tout ça aussi, mais ce n'est plus de mon ressort. Le marché non plus d'ailleurs, en théorie.
C'est juste que j't'ai pas dit ce que je suis venu acheter. De la drogue, évidemment. Du coup c'est pas la concierge qui s'en charge. Ici c'est plein de monde, plein de bruit, personne ne fera attention à un gadjo qui échange un paquet avec un autre gadjo dans la foule. La chose se fait, donc, voilà voilà, rien à signaler. J'ai le paquet dans la poche de mon blouson. Cultivé et raffiné dans la province de Tchï, et vendu dans la Capitale pour la plus grande joie des drogués locaux. Là c'est tout beau et tout blanc, de la morphine pure, mais faut que tout le monde en ait pas vrai ? Y a qu'un kilos là. Faut que je coupe tout ça pour faire plus de masse. J'dois pouvoir en tirer cinquante pièces d'argent le gramme. Il doit me rester du bicarbonate à la maison.

Je ne rentre pas tout de suite après ça. Je traîne un peu sur place en regardant des stands pour pas avoir l'air trop suspect. Le marché est très grand, il y a plusieurs zones plus ou moins spécialisées dans certains types d'articles. La bouffe, la sape, les esclaves, les armes... globalement tout ce qui peut tenir sur un stand. J'ai vu un mec en train de vendre des fourrures de chat, de chien, de rat. C'est vrai qu'en ville c'est compliqué de chasser la biche et que des bestioles errantes y en a partout, mais les rats c'est quand même un peu abusé. J'ai des mitaines en chat cela dit (un cadeau), et c'est vrai que ça tient putain de chaud. C'est pas dégueu en plus comme animal, ça ressemble un peu à du lapin. Je connais un gars qui sait faire des ragoûts de chien aux patates merveilleux aussi...
Bref.

Je migre vers un coin où la foule est moins dense et moins chaotique : les articles qui valent cher. Par contre, les commerçants sont plus méfiants. Par là y a des bijoux, des pompes, des parfums. Il y a aussi des articles venant de provinces éloignées, que les gens nés à la Capitale aiment bien parce que c'est exotique et fragile. Des plants de fleurs venant du Sud de l'Empire par exemple. Le genre de saloperie qui demande DES HEURES d'entretien par semaine pour une pauvre orchidée qui meurt au premier coup de froid. Le genre de saloperie qu'adorent les nobles quoi. Il y a aussi du pinard, forcément. Mais de la piquette de luxe, attention, pas du vitriol à la sciure fermentée. Sur les bouteilles y a des noms composés et des dates anciennes. C'est pour faire du vomi de qualité supérieure.
Pendant que je jette un vague coup d'oeil à un stand de casse-tête en bois, j'entends le nom d'« Andrasté » derrière moi, prononcé par une voix d'homme. Je me retourne. L'homme que j'ai entendu s'adresse à une jeune femme qui a les mêmes yeux que... hé hé hé. La vie est belle parfois. Enfin... je compte pas lui sauter dessus et l'agresser sauvagement en public. Ça serait idiot. Mais j'suis quand même assez intrigué pour dire coucou. Surtout qu'elle est bonne. Nan j'te jure, à priori je compte pas lui sauter dessus – faut pas pousser la chance – mais ça empêche pas qu'elle est carrément baisable. J'ai plutôt l'habitude des thons à trois chicots des bas fonds. Elle elle a des beaux cheveux roux, le teint frais et la peau pas abîmée du tout. Une noble. Je l'interpelle :

- Hey euh... c'est vous mademoiselle d'Andrasté ? Ça a l'air d'être elle. J'ai rencontré votre frère.

Et ? Et quoi ? Merde, j'ai pas réfléchi à ce que je dirais après. J'veux voir comment elle réagit à l'annonce déjà, j'aviserai plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sœur de l'Ordre

avatar

• Fiche : Le phénomène anti-génos.
• Messages : 59
• Points d'Influence : 109
• Age : 24

MessageSujet: Re: I am a whore of some renown. [PV Lou]   Ven 24 Mai - 1:03

[HJ : Bon bah je pars du principe que le rp avec Nath n’a jamais eu lieu, alors c’est tout frais, tout ça. o/ ]

Charlie marchait devant Lou, aussi vite que ses petits pieds le lui permettaient. Sur le Grand marché, la foule aurait tôt fait de les séparer, aussi la jeune femme s’attelait distraitement à garder sa jeune sœur dans son champ de vision, tandis que les étals alentours ne manquaient pas de susciter son attention.

Ces derniers jours furent reposants, et agréables ; l’anxiété engendrée par leur départ précipité de la maison s’était évaporée en même temps que les premières vapeurs des sources chaudes. Lou ne s’était jamais contentée d’agir par état d’âme, aussi s’était-elle munie d’une somme d’argent conséquente avant de mettre les voiles – après tout, n’avait-elle pas entrainé avec elle une jeune fille de quatorze ans ? Nulles obligations, elles eurent tout le loisir d’en profiter ; restaurants chics, auberges de luxe ; peut-être Charlie ferait-elle ainsi l’impasse sur sa santé juvénile ; et inconsciemment, cette pensée s’était muée en obsession pour la jeune femme, lui intimant de ne pas ne pas ménager sa bourse. Mais ces beaux jours risquaient de prendre rapidement une toute autre tournure, et cela, Lou en était parfaitement consciente. Elle ne pourrait pas compter éternellement sur ses fonds s’amoindrissant au fil des jours pour nourrir et loger deux personnes ; il lui fallait penser à la suite des évènements.

Mais pour l’heure, comme de coutume depuis leur départ, les jeunes femmes étaient en quête de provisions – les restaurants commençaient déjà à faire des trous dans la bourse. Redoubler de prudence et freiner les envies de dépenses, voilà qui était bien plus judicieux. Accompagnée de ces mêmes pensées, Lou progressait au sein du Grand marché, surveillant toujours d’un œil la jeune Charlie… Qui n’était plus là.

Son sang ne fit d’un tour alors qu’elle réalisait ; une jeune fille, disparue, dans cette foule ?! Que l’Ombre nous garde. Garder son sang-froid lui apparaissait comme primordial ; pourtant, l’anxiété la mettait déjà hors de souffle. Que devait-elle faire ? Par où commencer ? Faire le tour du Grand marché n’était pas l’idée la plus judicieuse. Lou et Charlie étaient devenus en peu de temps des clientes quotidiennes de certains marchands du coin ; peut-être l’un d’entre eux l’aurait-il aperçue ? Elle ne poussa pas la réflexion plus loin, et vogua à travers la foule, d’étal en étal.

- Et bien Mademoiselle d’Andrasté, quel bon vent vous amène ? Vous êtes toute pâle, que diriez-vous de bonnes oranges bien fraîches ? Tiens, Charlie n’est pas avec vous aujourd’hui ?

- Ça ira, je vous remercie ! A ce sujet, j’allais justement vous demander si par hasard vous ne l’auriez pas aperçue ! – le brouhaha ambiant l’obligeait à hausser la voix. Interpellé par des clients, son interlocuteur se contenta de hausser les épaules, un air faussement désolé sur le visage. Lou soupira, et alors qu’elle s’éloignait tant bien que mal de l’étal, un inconnu attira son attention.

Un homme d’une trentaine d’année, pas très frais, pas si laid non plus. Lou haussa un sourcil. Était-ce vraiment à elle qu’il s’adressait ? Pour quelle étrange raison cet individu connaissait-il son nom ? Pire ; quel mauvais coup du sort lui avait fait connaitre son frère ? Distraite, elle répondit tout de même ; son regard gris était transperçant.

- - Un frère ? De quoi parlez-vous ? Ah… Sans doute de cette erreur de la nature. Est-il seulement encore en vie ? – un sourire narquois se dessina brièvement sur son visage, avant de disparaitre très rapidement. Et puis, qui êtes-vous donc ? Comment me connaissez-vous ? Pardonnez-moi, mais je manque de temps. Ma jeune sœur a disparu ici-même, je dois la retrouver.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Criminel

avatar

• Fiche : Cette fiche donne le cancer.
• Messages : 124
• Points d'Influence : 240
• Age : 25
• Esclave de : FREEDOM SALES ENCULES ! FREEEEDOOOOM !
• Protecteur : Kris Dorn.

MessageSujet: Re: I am a whore of some renown. [PV Lou]   Ven 24 Mai - 14:17

La jeune femme me regarde d'un air méfiant. J'ai les mains devant moi, paume en l'air, et j'essaye de pas avoir l'air trop bizarre. C'est compliqué. Elle est loin l'époque où j'avais une gueule de minet. C'est pas avec des cicatrices de lèvre fendue et d'arcade sourcilière pétée que t'as l'air le plus sympa. Elle me parle un peu brusquement, j'me vexe pas. On est dans un lieu public, c'est une bourge et moi non, je vais pas lui envoyer une baffe comme ça. En deux minutes j'aurais les gardes sur le dos et je finirais dans le panier à salade. Non merci, vraiment. Être sept ans enfermé ça m'a suffit.
Évidemment, la fille me demande pourquoi je lui parle et les questions se succèdent. Comment je connais son nom, tout ça. La mention de « erreur de la nature » m'a fait bien plaisir. Elle a pas l'air de trop kiffer son frère pour parler comme ça de lui à un inconnu. Tu m'étonnes. Il bute les gens et il vit comme un clodo geignard, moi aussi j'me dirais qu'il a un pet au casque et qu'il mérite pas de faire parti de ma fratrie, ce sale connard.
La jeune femme dit avoir perdu sa petite sœur. Je regarde bêtement à droite à gauche, si jamais un enfant traînait dans le coin. Évidemment que non, sinon il serait pas perdu et elle le chercherait pas. Proposer de l'aider serait une manière de rester plus longtemps avec et de satisfaire ma curiosité, mais l'idée me plaît pas bien. D'une parce que j'en ai rien à foutre de sa petite sœur, de deux parce qu'il y a le marché aux esclaves à une cinquantaine de mètres sur la gauche et j'ai pas envie d'y aller. C'est plein de monde, ça pue, et accessoirement c'est pas les meilleurs souvenirs de ma vie. T'as un tas de gens qui te regardent pendant que tu galères dans ton coin parce que t'es dopé à un tas de truc et que t'as rien mangé ni bu de la journée. Ben ouais, pour garder l'estomac plat et la musculature bien sèche, histoire de mieux présenter et être vendu plus. Paradoxalement, du coup, j'étais fatigué, faible, et j'avais du mal à calculer ce qui se passait alors que j'avais eu des injections de testostérone et autre dopant à la con jusqu'aux yeux. Et t'as des connards qui viennent voir de plus près à quoi tu ressembles – si t'es bien baisable quoi – et qui te posent des questions, te font marcher ou des trucs comme ça pour voir si t'es pas tout moisi à l'intérieur. Et le reste du temps tu es debout comme un con, toute la journée, avec la trouille de savoir si tu vas tomber dans l'enfer sur terre ou juste chez des gens normaux – pour t'apercevoir à la fin que c'est la même chose. Vraiment pas un bon souvenir. Aucune envie de retourner là bas. Mais est ce qu'un gamin irait dans la zone du marché où c'est plein de gens debout à poil ? … est ce que les ours chient dans les bois ? Les enfants sont, si j'ai bien compris, spécialistes dans ce genre de fascination malsaine.
Mais faut que je réponde à la dame là. Et que je l'attire loin de ce trou à merde.

- Euh... j'ai rencontré votre frère dans des circonstances plutôt déplaisantes, en fait. Et j'vais pas parler de sa mère que j'ai connu au sens biblique du terme, hein, faut pas être con. J'étais curieux de voir si la tare est familiale, ça n'en a pas l'air. Vous n'avais pas l'air de tuer des gens avec un bras mécanique, vous. Pour lui faire oublier l'histoire du nom (le mien, le sien, ce genre de chose gênante), j'embraye direct sur la mioche. Mais peut être que votre sœur est près des stands de jouets là bas ?

Stands de jouets fort biens situés, puisqu'ils sont loin du marché aux esclaves. Je me gratte le tatouage puis je me roule une sèche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I am a whore of some renown. [PV Lou]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I am a whore of some renown. [PV Lou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA FIN DU RENOWN
» Bataille de Brest - Dispariton de Karl Von Schwepenburg
» Kylian ★ just a perfect whore... hate me if you can
» Baroud d'Honneur de la Home Fleet
» HADRYIN HAMILTON ✱ the whore is back in town

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium :: 
 :: District Commercial :: Grand Marché
-