Partagez | 
 

 Alerte, sorcière de Frickwitch dans le Temple..!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Intellectuelle

avatar

• Fiche : Une fiole dans chaque main
• Messages : 63
• Points d'Influence : 137
• Age : 26
• Esclave de : Ses expériences

MessageSujet: Alerte, sorcière de Frickwitch dans le Temple..!   Mar 6 Nov - 8:43



Nom: Gray
Prénom: Salomé
Surnom: L’Empoisonneuse. Un surnom sans fondement que les étudiants de l'université lui ont donné à cause de son habitude à transporter un peu partout des fioles remplies de liquides douteux.
Âge: 25 ans
Titre: Issue d'une Baronnie. Met rarement en avant ses origines nobles.
Origine: Frickwitch, son brouillard, ses forêts.
Orientation sexuelle: Expérimentale. Note scrupuleusement toutes les causes et les effets de ses ébats dans un carnet à couverture en tissu violet qu'elle a fabriqué de ses propres mains à partir de chutes de papier et de morceaux d'étoffe d'une vieille robe. Les hommes, les femmes, à deux, à plusieurs... Elle essaie tout par pure curiosité. Ses partenaires reviennent assez rarement vers elle, tout le monde n'apprécie pas d'être traité comme un rat de laboratoire et de subir un interrogatoire en règle après une partie de jambes en l'air.
Groupe: Intellectuels
Factions: Architectura Templi



Vous

Le reflet que l'on distingue dans le miroir serait une altération de la réalité. Mais c'est matériellement illogique: une surface correctement polie n'a aucune caractéristique capable de porter préjudice à l'image qu'elle renvoie. Les sens et le cœur de l'homme par contre... Mais je m'égare. Il y a des gens qui sont faits pour comprendre l'esprit humain. Je ne fais pas partie de ce lot là. Il y a la logique et puis les divagations débiles de notre cerveau. Tout n'est qu'une question d'impulsions électriques. Je suis bien placée pour le savoir: il s’avère que je divague beaucoup. La plupart de mes pairs ne le savent pas, à quoi bon leur dire ? Je ne veux pas qu'ils m'aident à comprendre la prétendue source de mon problème. Je suis certaine qu'ils me forceraient à m'asseoir dans un fauteuil et à raconter ma vie depuis l'enfance. Je les ai déjà vus faire. Je trouve leur science bien inexacte, leurs expérimentations ont l'air d'improvisations. Quel soulagement que ces illuminés ne courent pas les allées de l'Université...

Je connais la véritable source de mon problème. Nul besoin d'aller chercher loin, il suffit de penser au pouvoir des plantes sur le système nerveux humain. Il suffit de fouiller dans le troisième tiroir de mon bureau et d'y trouver une belle petite réserve de feuilles séchées.

C'est l'élément clef de mon génie.

Et que je sois sous l'effet de ces petites merveilles de la nature ou pas, mon reflet dans le miroir demeure inchangé: une ample chevelure noire, un teint clair, des yeux bleus et un air toujours trop sérieux. On ne me voit jamais rire à gorge déployée, c'est normal, je ris dans ma tête ! Je lâche parfois des petits sourires. Et je crois que j'ai raison de les réserver pour les moments particuliers car à chaque fois que je souris les événements tournent en ma faveur ! C'est mon arme secrète.

Je n'ai pas de raisons de me plaindre, certains résidents de l'Université ont une réputation beaucoup moins enviable que la mienne. Il n'y a que ce surnom d'Empoisonneuse qui fait tâche car certains ont la bêtise de le prendre au pied de la lettre. J'essaie de ne pas me faire remarquer, j'aime être tranquillement absorbée par mes expériences. Quand ils évaluent nos connaissances, je triche pour ne pas être placée à un poste à hautes responsabilités. Je fais semblant de ne pas savoir. De n'avoir compris qu'a moitié.

Parfois j'ai besoin de canaliser toute ma concentration pour rester avenante et polie. J'ai remarqué que mes obsessions intriguent ou effraient les autres. Je n'ai pas envie de perdre ma place à l'Université...

Pour certains je suis invisible (question corpulence je rentre dans la moyenne générale de la Cité Impériale, assez banale en somme). Pour d'autres je suis cette intrigante délicieuse demoiselle qui se transforme bien vite en monstre de foire dès que l'on ose se lier d'amitié avec elle. Et pour les derniers, je suis une dangereuse meurtrière qui teste ses élixirs sur des cobayes humains.

C'est ce que j'ai noté après plusieurs sessions d'observations et de tests en situation.


Opinions et convictions

Je ne supporte pas les scientifiques de l'Exodum. C'est un endroit où beaucoup rêvent d'entrer. Moi j'avais hâte d'en sortir. L'empire est plutôt bien organisé puisque j'ai trouvé une institution dans laquelle je me sens bien, en sécurité. L'architecture n'est pas mon domaine mais le Temple est ouvert à toutes les cervelles. Tant mieux, j'avais besoin d'un bureau où divaguer à l'abri des regards indiscrets. L'ambiance de l'Université est paisible dans l'ensemble. Cela me permet de travailler efficacement. Personne n'est a l'abri d'un tremblement de terre provoqué par un disciple, ce sont les risques du métier...

Si j'étais née il y a quelques siècles jamais je n'aurais risqué ma vie dans des laboratoires et des salles expérimentales. Je me serais contentée des robes somptueuses et des réceptions dans le manoir d'Untel... Je ne sais pas si j'ai raté quelque chose. J'ai un avis mitigé sur ma propre famille. Ils ne m'ont pas laissé le choix et j'ai pu constater que la classe noble tente désespérément de s’immiscer un peu partout pour redorer l'ancien prestige. Je crois qu'ils ont peur. Mon titre ne me sert à rien dans une bibliothèque.

C'est grâce à l'Empire que je suis en vie aujourd'hui et que je peux profiter des locaux de l'Université. Ce serait indigne de cracher sur son bienfaiteur. J'ai fort à faire entre mes recherches documentaires et mes expériences sur le terrain ; je n'ai pas le temps de me poser des questions d'ordre politique et d'éthique. Cette dernière notion me fait bien rigoler.



Votre Histoire [1000mots]

Je sens la surface rugueuse du bureau sous mes doigts. Je suis confortablement affalée dans une chaise, le buste tout à fait écrasé sur mon espace de travail. Un observateur lointain songerait à une étudiante morte d'ennui qui a trop festoyé la veille. Mais il n'y a personne dans la pièce. J'ai fermé la porte à clef avant de commencer la séance. Sous ma joue, des restes de feuilles séchées écrasées. Ça gratte. Je ferme les yeux et j'attends que les visions arrivent. Cette plante est fantastique. J'ai toujours l'impression de voyager, sans sortir de l'enceinte de l'université, sans débourser une seule pièce de cuivre. Brillant. J'ai l'impression d'étouffer, je crois que je me débats.

Une partie de mon cerveau m'indique une violente douleur à la tête. J'ai du tomber de ma chaise. L'autre partie de mon cerveau est déjà en route, je décolle. Le halo brillant de ma lampe de bureau est la dernière chose que je distingue avec certitude.


[...]

Ils ont menti.

Tous les aspirants étudiants de l'Exodum passent par le même procédé ? Salomé ne veut pas savoir, Salomé ne veut pas y penser. Elle n'a que des bribes de souvenirs ; c'est suffisant pour savoir que cette soi-disant université n'est pas fréquentable. Son père Kieran Gray s'est dépêché de l'y placer dès que possible. Ce fut l'Ombre et l'Armée pour ses autres enfants: il voulait jouir de solides connexions dans toutes les branches de l'Empire. Le pauvre homme ne connaît pas le sort qu'ils ont réservé à sa chère petite aînée.

La malchance, un scientifique un peu trop zélé. Salomé se doute d'avoir subi des transformations génétiques mais à ce jour elle n'a toujours pas découvert ce que l'Exodum a bien pu lui faire. Elle ne se rend pas compte. Confinée la plupart du temps à l'Université elle ne voit pas le temps passer. Elle croit être entrée à l'Architectura Templi il y a huit ans. C'est en réalité le double. Et personne n'a pu le lui faire réaliser, l'Université est grande - il y a beaucoup d'allées et venues. Qui se soucie de Salomé Gray ? La fille qui vieillit deux fois moins vite que la normale... C'est problématique, le corps et l'esprit ne sont pas faits pour ça. Migraines, psychisme perturbé, périodes d'hyperactivité alternées à des phases de fatigue généralisée. Les dégâts s'aggravent au fil du temps.



[...]

Hier matin j'ai craché du sang. La belle faïence de la salle de bain, souillée. Je me suis observée longuement dans le miroir. Je me voyais sans me voir – était-ce vraiment mon reflet ? Je ne me reconnaissais pas. J'ai quitté la pièce sans nettoyer le sang derrière moi. J'y ai repensé plus tard. C'était trop tard.

J'ai la sensation d'être épiée. Je déteste ça. Ça me rappelle les vieilles histoires d'Inquisiteurs fous que mon père me racontait pour me punir. Mes ancêtres étaient étroitement liés au culte de l'Ombre, ma mère dit que la plupart étaient de fervents croyants au point de donner leur propre vie pour le Haut-Prêtre en fonction. Cette tradition de loyauté aveugle s'est brutalement interrompue lorsque l'Empereur Ezhekiel Ier s'est placé à la tête de l’Église. Non pas que mes prétendus ancêtres aimaient moins la lignée Impériale que la caste des Haut-Prêtres mais disons que... les choses ont brutalement changé. Mon grand frère aime lancer de grandes théories sexuelles sur le sujet. C'est un adepte inconditionnel de l'Ombre, il se passionne pour la biographie des très anciens Haut-Prêtres. Je crois qu'il aimerait revenir au temps où le fameux duel victorieux permettait d'accéder au titre honorifique de "chef suprême de l’Église". Mon frère a soif d’extrémisme et de passion, il dit que le culte de l'Ombre se suffit à lui-même. Il déteste la technologie bien qu'il l'ait toujours connue. C'est un romantique. Je suis un peu plus pragmatique : nos parcours sont très différents.

J'ai échappé à la rue grâce à un étudiant borné qui a tout fait pour m'intégrer à l'Architectura Templi. Les universités n'entretiennent pas de bonnes relations ; quand on est passé par les murs de l'Exodum on peut rarement franchir ceux des autres universités. Les magisters ne m'étaient pas favorables jusqu'à ce qu'il apparaisse clairement que je n'étais pas une adepte de l'Université de la Vie mais une victime. Ils m'ont mise à l'essai, décelant chez moi des aptitudes prometteuses mais méfiants sur mon historique. Certains magistères étaient très heureux de découvrir en moi un prétexte de plus pour alimenter leur désapprobation envers l'Exodum. Ils m’accueillirent à bras ouverts sous condition de raconter en détails ce que j'avais vu dans le Premier Laboratoire. Ma bonne conduite et les magistères qui ne voyaient aucun inconvénient à ma présence à l'Architectura Templi finirent par convaincre mes détracteurs.

A ce moment là je n'avais pas encore découvert la science merveilleuse des décoctions et élixirs. Mon intérêt pour l'alchimie et ses composants à débuté suite à une erreur a la bibliothèque. Les rayons étaient exceptionnellement mal rangés : en plein milieu de la section mécanique théorique trônait un ouvrage imposant d'herboristerie. Lorsque j'ai voulu le remettre au bon rayonnage je suis tombée sur le secteur consacré à l'alchimie. La tranche des livres faisaient envie. Cette excitation d'un univers entier à découvrir... Je la retrouve lorsque les herbes psychotropes que j'avale plusieurs fois par semaine font leur effet.

Je me demande si les magistères m'expulseraient en apprenant la nouvelle.

Je ne veux pas être mise à la porte du Temple. Bannie de l'université, je ne saurais où aller. J'aimais braver le danger des forêts de Frickwitch mais cet enthousiasme à la désobéissance n'est pas aussi fort que mon envie de faire des expériences à coups d'éclairs et de fioles remplies à ras bord. Et Père ne répond plus à mes courriers depuis longtemps. Je ne comprends pas les raisons de son silence et je n'ai pas envie de creuser la question. Parce qu'au fond, je sais qu'il y a quelque chose qui cloche. Et je ne crois pas être en mesure de supporter la vérité.





Pouvoirs

ʘ Intellectuel
Ӽ Érudition
- Sciences exactes

Ӽ Machines
- Électronique

Ӽ Médecine
- Alchimie

ʘ Géno
Ʊ Dons divers
- Physiques



Hors-Jeu

+ Comment avez-vous découvert le Forum : L’œuvre du Divin Saint Esprit.
+ Avez-vous des conseils/des remarques le concernant : MOAAAAR. MOOOAAAAR !
+ Votre disponibilité (moyenne) : Pour RP, surtout le week end. Pour me harceler, le bureau est ouvert 7j/7 24h/24. N'oubliez pas de vous munir de vos identifiants bancaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morgana-lazarey-photography.tumblr.com/

Magister Architectura Templi

avatar

• Fiche : The Machine Spirit sings in me...
• Messages : 287
• Points d'Influence : 788
• Age : 27
• Esclave de : Personne
• Protecteur : Aucun en particulier

MessageSujet: Re: Alerte, sorcière de Frickwitch dans le Temple..!   Mar 6 Nov - 9:02

Rien à dire pour ma part ^^

Bienvenue, Collègue du Temple <3


Bon jeu !

_________________
I hear the Machine Spirit's voice.

Code:
[color=#9594e3]- J'écris avec cette couleur.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
 

Alerte, sorcière de Frickwitch dans le Temple..!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Stèle du Temple de la Banane
» [MULTI] Castlevania : Lords of Shadow
» plan de destruction du monde dans le temple des ténébres
» [Résolu] Donner la potion à la sorcière dans Majora's Mask
» UFO alerte dans l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium :: 
 :: Fiches des citoyens :: Fiches validées
-