Partagez | 
 

 Ludwig Walhgren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Frère de l'Ordre

avatar

• Fiche : Pour l'Ordre !
• Messages : 213
• Points d'Influence : 615
• Age : 27
• Protecteur : Laurenz Walhgren, en particulier... <3

MessageSujet: Ludwig Walhgren   Jeu 29 Nov - 10:26



Nom : Walhgren
Prénom : Ludwig Karl Geralth
Surnom : /
Âge :25 ans
Titre : Marquis et Prince Walhgren, mais le seul qu'il utilise est le plus simple : Frère de l'Ordre Saint Dietrich
Origine : Capitale
Orientation sexuelle : Bi
Groupe : Citoyen
Factions : Famille Walhgren (le petit dernier), Anti-géno (modéré, Ordre Saint Dietrich



Vous

Ludwig est... Aimable. Difficile de ne pas apprécier un Walhgren d'un mètre quatre-vingt, imbibé d'énergie pure et entouré d'un aura de bienveillance. Serviable, marchant parmi les gens du peuple, il fait une excellente impression sur les moins fortunés, là où la noblesse le traite d'excentrique.

A l'instar des deux autres membres de la fratrie, il a les cheveux noirs. Ses yeux sont bleus, doux et emplis de compassion la plupart du temps. Un petit sourire, parfois triste, se dessine souvent sur son visage, Ludwig est quelqu'un d'entraînant. Ses vêtements ne sont pas ceux d'un aristocrate de la plus grande des familles, mais bien celles d'un membre de l'Ordre : noirs et simples, bon marché.

Même s'il a intériorisé, lors de son excellente éducation, qu'il n'y a rien de plus important que la Famille, sa règle de conduite est dictée par son Ordre. Aider son prochain, ne se servir de son pouvoir que pour guérir et purifier le monde. Ludwig est un opposant de la Science débridée, lâchée par ses ancêtres sur le monde. C'est un idéaliste que la misère et les souffrances inhérentes à ce monde désespèrent.

Souvent, il n'exploite pas son charisme naturel, dépassé uniquement par celui de sa soeur. Ludiwg préfère la méditation aux soirées mondaines, sa cellule exiguë au sein de l'Ordre à ses luxueux appartements au Palais Impérial. Il respecte son oncle pour son travail, même s'il a conscience que celui-ci ne peut tout voir ni tout faire. Sa soeur ? La délicieuse Lysandre est une merveille, il l'aime. Son Père ? Le Saint Empereur Ezhekiel IV est... un génie, sans doute. Mais il s'est trop éloigné du peuple, Ludwig ne voudrait pas cela pour sa soeur.

Laurenz... Mon frère. Je t'aime aussi fort que je hais ce que Tu fais. Chaque jour, j'ai une pensée pour Toi et pour ceux que Tu soutiens. Chaque jour, je prie pour que vous cessiez votre folie. Chaque jour, je suis déçu. Et chaque jour, je continue de prier avec plus de ferveur. Je mourrais pour Toi. Et Toi, mon frère ?


Opinions et convictions

"Le don du Sang nous fut donné par l'Ombre. Et par l'Ombre, nous ne nous en servirons que pour apporter la guérison parmi nos frères."
- Dietrich Eberhard

Voilà ce qui anime Ludwig au quotidien. Il travaille régulièrement dans le dispensaire principal de l'Ordre, en qualité de simple frère. Sa simple présence a suffi à aider les disciples de Saint Dietrich à être plus forts et plus résistants, mais il fait plus que cela. Depuis le début de son éducation, il développa ses pouvoirs dans un sens unique : celui d'aider son prochain. Son but est de rendre l'Empire meilleur. Pour chacun de ses citoyens. Pour cela, il se retrousse tous les jours les manches et se salit les mains dans le sang, le pus et les excréments des malades, des blessés, des sans abri.

La Famille impériale, ses proches, ceux qui l'aimeront toujours et qu'il aimera jusqu'à sa mort... Ils lui semblent parfois si éloignés. Sur leur piédestal d'or et de puissance, ils semblent ne pas voir qu'Ishtar est fait de plus que les parcs et les manoirs de l'aristocratie. Le Sénat n'est pas le seul à qui Maximilien Walhgren devrait rendre des comptes. Même le Saint Empereur, son Père, ne trouve pas entièrement grâce à ses yeux : retiré du monde, il se consacre à la science. Une science qui défigure l'humanité.

Pour lui, la découverte de l'existence de Solmar a apporté quelque chose à l'Empire. Quelque chose que tout le monde a choisi d'ignorer. Pour Ludwig Walhgren, la présence d'autre races dans le monde prouve bien que l'Humanité est ce qu'elle est. Et qu'elle devrait le rester. La génétique fait des hommes des chimères. Les maîtres du Continent impérial ne sont plus tous des hommes et des femmes qui l'ont bâti. Ce sont des monstres mécaniques et animaux qui ne devraient pas être. La Création appartient à l'Ombre, à des choses trop grandes et trop anciennes pour que quelqu'un puisse se permettre d'y toucher.

Ludwig affectionne Libris Umbra, où il fit ses études. Les idées conservatrices des mages de l'Ombre lui conviennent et rejoignent les siennes sur beaucoup de points. Architectura Templi est une institution nécessaire, l'incarnation du génie humain. Les machines sont les seules à servir l'homme. Les oeuvres d'Exodum, ainsi que ses scientifiques, sont des abominations qui n'existent que par la folie.

Souvent, il se demande par quelle ironie son deuxième prénom est Karl, alors que son fou de frère a eu droit à Uriel.


Votre Histoire


Ludwig Walhgren est le dernier-né du Saint Empereur d'Ishtar, Ezhekiel IV. En tant que tel, il ne manqua de rien dans sa jeunesse. Il se trouva des gens, des fous, des fanatiques, pour se prosterner devant son berceau. Sa place, dans la famille, n'avait rien de prédéterminé. Petit troisième, Ludwig n'allait pas avoir à porter le fardeau du Diadème impérial, ni même la gestion de l'Empire en tant que Régent de sa Soeur. Le plus logiquement, ce dernier rôle était dévolu à son aîné, Laurenz.

Grand frère,

Je pense à Toi. J'ai entendu que Tu as été blessé lors de ton dernier entraînement. Promets-moi de prendre soin de Toi et de suivre les instructions des docteurs. Tu ne dois pas te lever du lit sans leur permission. Transmets mes hommages à notre Père. Lysandre et notre Oncle auront bientôt fini leur entretient avec le Prince de Gells, nous viendront te retrouver aussitôt.

N'essaye même pas de venir à la Gare. Nous viendrons à Toi.

Ludwig


Lysandre, la future Impératrice, Princesse Héritière, était loin. Même lorsqu'elle partait en voyage avec lui, elle était toujours entourée de grands et de puissants qui discutaient de diverses banalités avec elle. Ludwig ne doutait pas de son amour pour elle, ni du sien pour lui. Mais Laurenz était celui dont il se sentait proche. C'était avec lui qu'il s'enfuit plusieurs fois du Palais. C'est lui qui s'interposa à chaque fois pour protéger son cadet. Bien sûr, Ludwig n'a jamais manqué de moyens, mais il n'était pas le belliqueux, des deux frères. Lui, il pansait les écorchures de son frère, destiné à commander l'armée impériale, et protestait lorsqu'il voulait retourner se battre.

Leurs liens d'enfants, bien que forts, s'affaiblirent alors que chacun quitta la bulle protectrice du Palais Impérial pour partir vers son avenir. Laurenz apprenait à se battre et à commander. Lui, il se plongea dans les livres et subit un entraînement rigoureux à la magie du Sang. Les rues lui ont appris ce qu'il ignorait : tout le monde n'était pas aussi riche et heureux que lui. Le jeune marquis apprit la grande valeur de l'argent, bien plus grande que celle d'une vie humaine. Révolté, il rejoignit l'Ordre de Saint Dietrich, créant ainsi quelques remous au sein de la Haute société d'Ishtar, avide de ragots. Mais on fit de lui la même chose qu'avec tous les pauvres : on en parla un temps et on l'a oublié.

Depuis, le gouffre commença à se creuser entre Ludwig Walhgren et ceux qui étaient ses semblables. Sa famille d'abord, ensuite la noblesse, même les hommes et les femmes de science. Les artistes ? Oui... Mais ne sont-ils pas un gaspillage de la société ? Une société qui ne nourrit pas tous ses citoyens ne devrait pas sculpter, peindre ou jouer de la musique. Elle devrait apporter son aide à son prochain. Mais le pire, comme le meilleur avant, vint de Laurenz. Blessé, plus d'une fois, plus ou moins gravement, il refusait toujours les soins de son frère. Le Duc-Gouverneur de l'Archipel Nord préférait abandonner son corps entre les mains des scientifiques en tout genre plutôt que de laisser faire son petit frère. Ludwig n'y voyait que tristesse et folie. Il se réjouit à chaque fois de voir ses proches et se retrouve très souvent déçu. Cependant, tentant de suivre l'exemple du Saint patron de son Ordre, il persévère. Pour l'Empire et pour le bien de ses citoyens, il ne baisse pas les bras.

Son combat n'en est qu'à ses débuts. Deux années de guérison et de vie dans la même misère que le reste de l'Ordre ne l'ont toujours pas poussé à des actions violentes ou trop dérangeantes. Ludwig parle et le peuple l'écoute, à l'inversé des organes du pouvoir. Son frère bien-aimé est loin, occupé par ses grandes affaires. Son oncle a un Empire à gérer et ne peut-être partout à la fois, même s'il essaye. Se retourner contre l'ordre en place semble si surréaliste. Mais comment supporter toute cette misère ?

Le présent texte ne répondra pas à cette question. Cela, seul l'avenir peut le dire.

Surtout que la pauvreté, les maladies et l'indifférence ne sont pas les seuls malheurs de l'Empire. La génétique, et ses affreux monstres, se répandent. Bah ! Ils deviennent à la mode. Parmi les soldats, les esclaves. Nombre d'handicapés se tournent vers les prothèses et les greffes au lieu de demander l'aider désintéressée de l'Ordre. De leur plein gré ou non, les humains deviennent des bêtes, des créatures issues d'une race autre que celle qui leur a donné naissance

Ludwig, comme tout autre humain, a connu son lot de bonheur et de tristesse, de problèmes et de succès. Il a connu la chaleurs de corps fort agréables et goûta aux divers plaisirs de la vie. Néanmoins, il n'a jamais pu s'empêcher de penser qu'il y avait un déséquilibre profond au sein de l'Empire. Outre son sens du devoir et sa détermination à guérir autant que possible les maux d'Ishtar, il a un autre moteur de ses actions et frein à des actes irréfléchis.


Laurenz,

Je ne m'embarrasserai pas de formules de politesse. Tu es mon frère et je t'aime, cela devra suffire. Je te connais. Tu déchireras cette lettre ou la jetteras au feu, après l'avoir froissée dans tes mains. Soit. Lis-la d'abord et fais ce qui te semble juste ensuite.

Tu es loin et pourtant mes pensées ne te quittent pas. Mais je ne suis pas aveugle. Je sais ce qui se passe sur ton ordre. Exodum travaille à plein régime pour te fabriquer plus de soldats. Nous ne combattons presque plus Solmar et ce depuis des siècles. Pourtant, Tu t'obstines à transformer ces braves hommes en animaux. Je t'en conjure, mon frère. Fais donc appel aux sorciers de guerre, fais construire des canons, des armes, si cela est nécessaire. Si tes soldats ont besoin d'être soignés, Tu sais que Tu n'as qu'un mot à dire et l'Ordre t'aidera. Pour l'Empire.

Mais pour moi, mon frère, pour l'humanité toute entière sinon ! Pitié, fais cesser cette folie qui transforme notre peuple en animaux. Je prie pour que Tu entendes la voie de la raison.

Ludwig


Le marquis Walhgren n'a jamais reçu de réponse écrite à cette lettre. Cependant, il apprit récemment que son frère aîné était de retour à la Capitale... Pourquoi ? Qu'importe. Peut-être auront-ils un temps calme pour parler, comme ils le faisaient avant ? Ludwig l'espère de tout coeur.





Pouvoirs

Ƹ Walhgren
- Source de tout (+) : comme tous les Walhgren, Ludwig a un aura de pouvoir qui l'entoure en permanence. Sa simple présence suffit généralement à apaiser les colères et douleurs, ne fut-ce qu'un peu. Sa bienveillance naturelle et timide ne passe pas inaperçue.
Ludwig puise avec plus d'assurance dans l'Ombre pour pouvoir manipuler le sang, et donc guérir, plus longtemps et avec plus d'efficacité que les autres mages du sang.

Faction - Règle de Saint Dietrich

ʘ Magie
Ʌ Sang : Guérison(++)/Modelage de chair

ʘ Société
₳ Charisme : Charme/Partisans



Hors-Jeu

+ Comment avez-vous découvert le Forum : DC

+ Avez-vous des conseils/des remarques le concernant : /

+ Votre disponibilité (moyenne) : Graaaande ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasteblague.tumblr.com/
 

Ludwig Walhgren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ludwig Müller
» Présentation de Ludwig
» Johanna Stegen
» [Background] -célébrités Imperiales-
» Arrivages SAQ Signature du Jeudi 9 Septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium :: 
 :: Fiches des citoyens :: Fiches validées
-